Loi travail : les jeunes « légitimes à prendre part au débat » (Vallaud-Belkacem)

logo AFP

Les organisations étudiantes et lycéennes, qui appellent à manifester mercredi contre le projet de loi travail, sont « tout à fait légitimes à vouloir prendre part au débat », a estimé mardi Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur sur France Info.

« Je ne considère pas qu’il y aurait des sujets pour les jeunes et des sujets pour les grandes personnes », a-t-elle estimé. « Les jeunes, ce sont les futurs salariés, cette loi précisément répond à la question de l’entrée dans le monde du travail ». Elle « vise à réduire le chômage que nous connaissons comme une fatalité depuis plusieurs décennies » et « les règles du jeu qui veulent aujourd’hui que 70 % des entrées dans le monde du travail se fassent en CDD ».

Interrogée sur le niveau de mobilisation à partir duquel le texte serait compromis, la ministre a rétorqué: « Bien sûr qu’on suit tout ça avec attention, mais moi je ne fais pas de météo sociale ».

« On ne peut pas être gouverné par la crainte, on gouverne par la conviction, ce qui nous reste à faire c’est de convaincre le plus largement possible », a-elle ajouté.

Alors que le projet de loi fait l’objet de discussions avec les partenaires sociaux, elle s’est dite confiante dans « notre capacité à arriver à un texte ambitieux, qui concilie à la fois nécessité de prévisibilité et souplesse pour les employeurs, et notamment les PME, et en même temps nécessité de sécurité, de protection pour les salariés ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous