Agrégation : risque de grève des transports le jour du concours

Les syndicats de la RATP et de la SNCF ont appelé à la grève le mercredi 9 mars, jour des épreuves d'admissibilité pour certains candidats à l'agrégation.

RER Paris

© igormages – Fotolia

Pour la deuxième année consécutive, passer l’agrégation pourrait être un parcours du combattant pour les candidats empruntant les transports en commun. En effet, les syndicats de la SNCF et de la RATP ont appelé à la grève le 9 mars prochain, jour où certains candidats devront passer les épreuves d’admissibilité.

De « grandes difficultés » pour se rendre aux épreuves

Les candidats d’allemand passeront par exemple leur épreuve de traduction, ceux d’anglais leur commentaire de texte, ceux de lettres modernes leur épreuve de composition française.

Dans un communiqué publié hier, le Snes-FSU s’inquiète des conséquences de cette grève pour les candidats utilisant les transports. « Les transports publics risquent d’être très fortement perturbés, notamment en région parisienne et dans les grandes agglomérations. Or, des épreuves du concours de l’agrégation sont prévues et certains candidats risquent de rencontrer de grandes difficultés pour se rendre sur les lieux des épreuves », souligne le syndicat, qui indique avoir « pris contact avec le ministère pour demander à ce que les chefs de centre fassent preuve de discernement et de tolérance vis-à-vis des candidats qui arriveraient en retard à cause des difficultés de circulation ».

Mais le ministère « s’est simplement engagé à ce que les chefs de centre rappellent aux candidats la nécessité de prendre toutes les précautions pour composer dans les meilleures conditions » précise le Snes.

Des candidats en retard recalés l’année dernière

Peu de chances donc que les candidats arrivant en retard à cause de la grève des transports le 9 mars puissent passer leur épreuve. L’année dernière déjà, une cinquantaine de candidats arrivés après la fermeture des portes à cause d’une grève du RER A avaient été recalés sans possibilité de recours. « L’agrégation, c’est un concours, les règles sont extrêmement strictes, avait alors expliqué la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem. Des milliers de candidats sur l’ensemble du territoire national ont passé la même épreuve à la même heure avec fermeture des portes stricte. On ne peut pas accepter un retardataire, parce que sinon ça remet en cause les conditions du concours pour l’ensemble des autres candidats ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous