Le pianiste japonais Takuya Otaki lauréat du 12e concours international de piano d’Orléans

logo AFP

Le jury du 12e concours international de piano d’Orléans, présidé par Jean-François Heisser, a couronné dimanche soir le Japonais Takuya Otaki, a-t-on appris auprès des organisateurs de la manifestation, dédiée au répertoire pianistique contemporain.

A l’issue de la finale, le jeune pianiste, qui étudie actuellement à la Musikhochschule de Stuttgart, a décroché le grand prix Blanche Selva, ainsi que deux autres prix, le prix Maurice Ohana et le prix Olivier Greif.

Le jury a également récompensé les deux autres pianistes parvenus en finale. Marianna Abrahamyan, une jeune Arménienne, a reçu le prix de la Sacem pour son interprétation du « carillon d’Orléans », une oeuvre du compositeur Philippe Hersant, composée pour le concours. Elle a également obtenu le prix Albert Roussel, le prix Samson François et le prix des étudiants du conservatoire.

Le troisième candidat, le jeune Français Philippe Hattat, a quant à lui obtenu les prix Alberto Ginastera et Ricardo Vines ainsi que le prix de composition André Chevillion-Yvonne Bonnaud.

Les lauréats de la 12e édition du concours se produiront en concert à Paris le 14 mars prochain aux Bouffes du Nord, avec l’ensemble Court-Circuit dirigé par Jean Deroyer.

Depuis sa création en 1994 par la pianiste Françoise Thinat, ce concours qui a lieu tous les deux ans a révélé de nombreux talents, comme Toros Can, Wilhem Latchoumia ou Winston Choi, qui était membre du jury.

Cette année, il a réuni 31 candidats venus de 17 pays, qui ont fait entendre, durant 12 jours, les compositeurs de 1900 à nos jours.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous