Un cas de méningite chez une enfant dans les Hautes-Pyrénées

logo AFP

Un cas de méningite a été déclaré vendredi chez une enfant de 11 ans, habitant les Hautes-Pyrénées, qui a été hospitalisée dans un état préoccupant mais « stationnaire », a annoncé samedi l’Agence régionale de Santé.

« Le plus préoccupant c’est la santé de la petite fille » qui se trouve hospitalisée samedi au CHU de Purpan à Toulouse, a déclaré à l’AFP une porte-parole de l’ARS, évoquant une « stabilisation » de son état de santé.

« Tous les enfants de son univers scolaire ont été vaccinés », a ajouté cette porte-parole, qui n’était pas en mesure de préciser les lieux de vie et de scolarisation de la jeune malade.

Son entourage a été joint pour qu’il reçoive un antibiotique préventif. Il s’agit des « sujets contacts », ayant eu des « contacts étroits, rapprochés et répétés » avec l’enfant durant les 10 jours qui précédent la maladie, selon un communiqué de l’ARS Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées.

Il s’agit d’une méningite à méningocoque, dont « la souche sera isolée en début de semaine », a ajouté la porte-parole. L’infection a été déclarée vendredi chez la jeune patiente. Son état « préoccupant » n’avait pas évolué samedi, a-t-elle ajouté.

Les autorités sanitaires ne prendront pas davantage de mesures en raison du risque minime de transmission de la méningite au-delà de l’environnement immédiat.

« Le germe étant très fragile dans l’environnement, les risques de transmission sont très faibles. Il n’y a pas lieu de procéder à des évictions scolaires ou à une désinfection des locaux, ni de traiter les personnes ayant eu des contacts occasionnels avec la personne malade », selon la même source.

Très contagieuse et potentiellement mortelle, la maladie se manifeste par une montée brutale de température, de violents maux de tête, des vomissements et une raideur du cou.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous