« Filles et Maths : une équation lumineuse » : une journée pour parler des stéréotypes de genre

Animath et Femmes & Mathématiques organisent des journées pour les collégiennes et lycéennes. Objectif : leur montrer les débouchés des études de maths.

Young student taking mathematics exams © Production Perig - Fotolia

Young student taking mathematics exams © Production Perig – Fotolia

Pour expliquer aux collégiennes et aux lycéennes les effets néfastes des stéréotypes de genre, qui ont une grande influence sur leurs choix d’orientation, les associations Animath et Femmes & Mathématiques organisent depuis 2008, des Journées de sensibilisation.

Baptisées « Filles et mathématiques, une équation lumineuse », ces journées ont pour objectif « d’encourager un maximum d’entre elles à oser poursuivre leurs études après le Bac dans des filières mathématiques encore largement masculines », explique Femmes & Mathématiques dans un communiqué.

« Moi aussi, je peux faire des études scientifiques »

formula math © willypd

formula math © willypd

Parmi les temps forts de ces journées : un atelier-débat sur les mots et images pour définir les maths, une « promenade mathématique », un théâtre forum où les jeunes filles « mettent en scène et font vivre les stéréotypes », et des « speed meetings » au cours desquels les adolescentes peuvent rencontrer des femmes issues de l’univers scientifique.

A cause des stéréotypes de genre, les filles sont sous-représentées dans les filières scientifiques. Là, « elles peuvent rencontrer des mathématiciennes et des ingénieures, et se dire : ‘moi aussi, je peux faire des études scientifiques' », nous expliquait Martin Andler, président d’Animath, dans une récente interview.

Une centaine de places sont ouvertes à chaque session. Les jeunes filles peuvent s’inscrire (gratuitement) de leur propre initiative, ou sur les recommandations de leurs enseignants. Une Journée a lieu, ce 17 février, à l’Institut Galilée, à Villetaneuse (93), pour les filles scolarisées en classe de Troisième et Seconde de Seine-St-Denis.

Prochaines dates : le 10 mars à l’Ecole Polytechnique de Palaiseau (91) – pour les jeunes filles de 1ere et Terminale S scolarisées en Ile de France -, et le 17 mars à Lyon – pour les jeunes filles de l’académie de Lyon, scolarisées en 1ere S.
D’autres dates seront prochainement fixées en mars, avril et mai à Nevers, Bordeaux, Toulouse et Montpellier.

1 commentaire sur "« Filles et Maths : une équation lumineuse » : une journée pour parler des stéréotypes de genre"

  1. Julien  11 mars 2016 à 11 h 08 min

    Bonjour,

    Il y a pas mal d’articles sur ce sujet en ce moment. Comme vous le dîtes dans cet article, ce serait à cause des stéréotypes ,qui existent depuis de nombreuses années, que les femmes seraient moins nombreuses à continuer leurs études dans le domaine des mathématiques. Mais comme je l’ai vu dans un autre article, d’après des études réalisées, les femmes auraient les mêmes capacités que les hommes. Donc il n’ y a pas de raisons de croire que les hommes soient meilleurs en maths que les femmes.

    C’est donc une très bonne initiative de la part de ces associations d’organiser des journées de sensibilisation.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous