Contre la radicalisation, Paris s’attaque au décrochage scolaire

logo AFP

Contre la radicalisation et pour la « cohésion sociale », la Ville de Paris a voté mardi une enveloppe de quelque 2 millions d’euros pour lutter contre le décrochage scolaire, ouvrir à la culture les jeunes défavorisés ou soutenir des mesures alternatives à la prison.

Ces mesures votées en Conseil de Paris font partie d’une enveloppe globale dégagée en décembre dernier par le budget parisien dans le cadre de ses mesures post-attentats.

Onze millions d’euros sont destinés à renforcer la sécurisation des équipements municipaux. Cinq millions sont destinés à un panel de dizaines de mesures allant de l’aide à la sécurisation des établissements culturels à des formations aux premiers secours.

Un peu plus de deux millions d’euros sont particulièrement destinés aux jeunes avec un plan de lutte contre le décrochage scolaire, des programmes d’apprentissage à la citoyenneté, des programmes de loisirs pour les jeunes qui ne partent pas en vacances, des accompagnements de jeunes sous surveillance judiciaire, etc.

Il peut s’agir de « micro-projets », a indiqué Colombe Brossel, adjointe à la politique de la ville à la maire PS de Paris Anne Hidalgo mais qui permettent de construire « brique après brique » un chemin vers la cohésion sociale et « lutter contre l’exclusion et, au plus grave, contre la radicalisation », a-t-elle indiqué à l’AFP.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous