Le Théâtre de la Cité internationale aux abois écrit à Audrey Azoulay

logo AFP

L’équipe du Théâtre de la Cité Internationale, « inquiète et furieuse » de voir son budget amputé et ses effectifs diminués a écrit vendredi à la nouvelle ministre de la Culture Audrey Azoulay pour demander à être reçue, selon le courrier parvenu lundi à l’AFP.

A défaut de réponse « aux questions urgentes que se pose l’équipe », celle-ci se mettra en grève reconductible à partir du mardi 16 février, indique la lettre.

Privé de directeur depuis 522 jours, le théâtre, qui est consacré à la création et aux jeunes compagnies émergentes, souffre du désengagement de la Cité internationale Universitaire de Paris (CiuP) qui l’héberge dans le 14e arrondissement.

La Fondation de la Cité U a fait part de son intention de baisser de moitié sa dotation qui est de 880.000 euros. La contribution de la CiuP sera ramenée à 650.000 euros en 2017 et 400.000 euros à partir de 2018.

De nouvelles missions de formation et d’insertion professionnelle des jeunes artistes ont été assignées au théâtre, qui serait associé à l’avenir à l’Ecole supérieure d’Art dramatique de Paris. L’équipe serait diminuée de 8 postes sur 25 (non remplacement de CDD existants, suppression de 5 postes en CDI).

« Nous soutenons qu’il est impossible de faire fonctionner cette structure et d’assumer l’ensemble des missions existantes et futures avec 8 postes en moins et une baisse budgétaire de 480.000 euros », souligné l’équipe.

Le Théâtre est également financé par le ministère de la Culture (1,3 million d’euros,) la Ville de Paris et la région, mais aucun partenaire n’a souhaité à ce jour compenser la baisse programmée.

Après plus d’un an de vacance de poste, un appel d’offres a été lancé fin janvier pour recruter le futur directeur du théâtre.

Mais dans les conditions existantes (baisse du budget et des effectifs), « le poste de direction à pourvoir devient peu attractif et périlleux », souligne la lettre.

« Les différentes tutelles du Théâtre de la Cité internationale souhaitent-elles vraiment voir cette structure sortir de la crise qu’elle traverse? » interroge l’équipe.

« Si oui, pourquoi avoir défini un projet flou, irréaliste et fourre-tout, guidé uniquement par l’amputation du budget voulu par la CiuP? »

L’équipe demande « qu’une délégation du personnel soit reçue au ministère dans les plus brefs délais ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous