Accident de Rochefort : garde à vue levée pour le chauffeur du car

logo AFP

Le chauffeur de l’autocar, dont six passagers, tous adolescents, ont été tués dans un accident avec un camion jeudi à Rochefort (Charente-Maritime), est sorti de garde à vue dans la soirée, a-t-on appris vendredi matin auprès d’un responsable de son entreprise Keolis.

Le chauffeur du car et le conducteur du camion-benne impliqués dans l’accident avaient été placés en garde à vue peu après le drame, avait indiqué jeudi la procureure de la République de La Rochelle, Isabelle Pagenelle lors d’un point presse au centre de secours à Rochefort. Elle avait toutefois précisé qu’aucune « faute classique de conduite » n’avait été identifiée.

Les tests d’alcoolémie et de toxicologie s’étaient révélés négatifs pour les deux hommes.

Le chauffeur de l’autocar est sorti vers 20H30 de l’hôpital où il avait été admis en « état de choc », a indiqué à l’AFP Guy Le Roux, directeur régional de Keolis pour le centre-sud ouest. Il a été accueilli par plusieurs responsables de l’entreprise avant de rentrer à son domicile.

Selon M. Le Roux, le service a repris vendredi matin sur la ligne Oléron-Surgères avec « un nouveau véhicule et un autre chauffeur ». « Le chauffeur est accompagné d’un personnel d’encadrement », a-t-il souligné.

Six adolescents ont été tués jeudi matin à Rochefort lorsque leur autocar a été éventré par la ridelle latérale (paroi métallique maintenant en place le chargement) d’un camion qui le croisait, au lendemain d’un drame similaire qui avait coûté la vie à deux jeunes dans le Doubs.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous