Touraine dit « entendre » les inquiétudes des professionnels de santé

logo AFP

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a dit « entendre les inquiétudes » des professionnels de santé et souhaiter « faire évoluer » leurs conditions d’exercice et de formation, à l’ouverture jeudi de la Grande conférence de santé, boycottée par les syndicats de médecins libéraux.

« Depuis quelques années, ce sont les professionnels eux-mêmes qui expriment dans leur diversité des inquiétudes, des interrogations sur l’avenir de leur métier. Des questionnements qui sont évidemment légitimes et que nous devons entendre », a déclaré Mme Touraine devant plus d’une centaine de personnes réunies au Conseil économique social et environnemental (Cese).

Etudiants, médecins, infirmiers… ont été conviés pour évoquer leur formation initiale et continue et leurs conditions d’exercice, ainsi que la diversification de leurs carrières. Mais la rencontre, annoncée au plus fort de la colère des médecins libéraux contre la loi Santé par le Premier ministre, Manuel Valls est boycottée par les principaux syndicats de médecins libéraux.

« La société évolue, et avec elle la place et le rôle des médecins, mais aussi des professionnels de santé. Le rôle des pouvoirs publics, ma mission en tant que ministre en charge de la Santé, c’est d’entendre ces questionnements de faire évoluer les conditions d’exercice et la formation des professionnels de santé », a ajouté la ministre.

Marisol Touraine a annoncé la création de 40 postes supplémentaires de chefs de clinique en médecine générale dans la loi de financement de la Sécurité sociale de 2017, en plus de 40 déjà prévus en 2016.

« Nous devons inscrire cette démarche dans la durée », a-t-elle souligné.

Elle a en outre confirmé la mise en place d’un « congé maternité en bonne et due forme » pour les femmes médecins exerçant en libéral en secteur 1 ou en secteur 2 et ayant conclu un contrat d’accès aux soins qui « aujourd’hui ne reçoivent pas d’indemnités journalières en dehors d’un forfait global, très loin des indemnités journalières ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous