RSA contre bénévolat: Estrosi (LR) approuve et voudrait que ce soit « obligatoire »

logo AFP

Le président de la région Paca Christian Estrosi (Les Républicains) a approuvé dimanche l’initiative du conseil départemental du Haut-Rhin conditionnant le versement du RSA à sept heures de bénévolat par semaine, ajoutant que l’activité « doit être quelque chose d’obligatoire ».

« Pour le RSA ou pour tous ceux qui touchent une allocation chômage en général, je suis pour ces 7 heures par semaine », a déclaré M. Estrosi sur France 3. « Je considère que dès lors que la collectivité, que l’Etat, que le contribuable vous permet, à un moment de votre vie où vous êtes sur le bord du chemin, de toucher un revenu, vous devez rendre à la société tant que vous n’êtes pas réinséré dans l’emploi. Ca vous permet en même temps de garder un lien, de garder une dignité et de rester au coeur de l’activité de notre pays ».

Le conseil départemental du Haut-Rhin, à majorité de droite, a décidé vendredi de conditionner le versement du RSA à sept heures de bénévolat par semaine.

Interrogé par ailleurs sur une dégressivité des allocations chômage, mesure que le gouvernement évoque à l’approche des négociations sur l’assurance chômage, M. Estrosi a considéré que « c’est une bonne piste ».

« C’est une bonne piste à condition d’abord qu’il y ait ces 7 heures hebdomadaires de travail et que nous soyons sur zéro inactivité. Je veux zéro inactivité. Comme l’école est obligatoire dans notre pays, je considère que l’activité doit être quelque chose d’obligatoire », a-t-il développé.

M. Estrosi va même « plus loin » que la dégressivité, proposant au « 3e emploi refusé, une suppression de l’allocation chômage, tout simplement, dès lors qu’il s’agit d’un emploi digne ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous