Le vaste campus Lyontech-La Doua fait peau neuve

logo AFP

Le campus de la Doua, né il y a 60 ans et abritant à Villeurbanne (Rhône) une université et plusieurs écoles d’ingénieurs, va faire peau neuve grâce à un vaste programme de rénovation pour le transformer en un pôle attractif de recherche et de développement économique, selon ses promoteurs.

Relié depuis quelques années au centre de Lyon par deux tramways et entouré de grands parcs arborés (La Tête d’or, la Feyssine et Le Grand Large), le campus, autrefois cloisonné, accueille aujourd’hui 25.000 étudiants sur 100 hectares.

« L’image du campus telle qu’elle était souvent ressentie, depuis 20 ans c’est celle d’un vieux campus. Le projet consiste à rénover 22 bâtiments, en réhabilitant des quartiers scientifiques, cela va radicalement changer la perception du site », se félicite Nicolas Coureau, directeur du projet.

Lancée par la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem vendredi, la réhabilitation du site va permettre à La Doua de « se positionner comme un campus de référence à l’échelle européenne en sciences et technologie », a notamment relevé la ministre.

« Il nous faut abolir la frontière qui existe trop souvent en France entre le monde des entreprises et le monde universitaire, non pas pour soumettre l’un de ces mondes à l’autre, mais parce qu’il est essentiel d’établir entre ces deux mondes des synergies », a-t-elle ajouté.

Portée par l’Université de Lyon, la réhabilitation des quartiers scientifiques, concerne le tiers de la surface bâtie totale du campus, soit 22 bâtiments et 140.000m³ de locaux de l’Université Claude-Bernard Lyon 1 et de l’Insa Lyon (L’Institut national des sciences appliquées de Lyon, une école d’ingénieurs, ndlr).

Le projet compte également 9 constructions neuves. Le tout pour un budget de 343 millions d’euros, dont plus de 260 millions d’euros provenant de l’Etat, 43 MEUR de la métropole et 40 MEUR de la région, a détaillé Nicolas Coureau.

Véritables « passoires thermiques », les bâtiments verront leurs performances énergétiques améliorées, avec une réduction prévue de 40% du chauffage. Toutes les façades seront rénovées en site occupé et les travaux devraient s’achever en 2020.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous