Citoyenneté : les Français réclament des activités pédagogiques actives en EMC (sondage Cnesco – Casden)

Selon un sondage réalisé pour le Cnesco et la Casden, les Français portent une "vision nouvelle et multidimensionnelle" de la citoyenneté. Ils prônent "l'apprentissage des valeurs" au sein de l'enseignement d'éducation civique, et des "pédagogies plus actives".

examen college

© Christophe Fouquin – Fotolia

Qu’est-ce qu’être citoyen ? Pour 80% des Français, cela revient à « respecter la loi », à « défendre le droit à l’éducation pour tous », à « participer à la vie politique » et à « lutter contre les discriminations », selon un sondage BVA réalisé pour le Cnesco et la Casden.

L’enquête portait sur la perception des Français sur la citoyenneté et sur leur opinion sur son apprentissage. Elle révèle ainsi, comme l’explique Nathalie Mons, sociologue et présidente du Cnesco, dans les résultats du sondage publiés par la Casden, que « les Français portent une vision nouvelle et multidimensionnelle de la citoyenneté, intégrant aussi les valeurs traditionnelles civiques ».

Les jeunes méconnaissent leur rôle de citoyen

Une production de lycéens dans un établissement de Seine-et-Marne / Journée de la laïcité

Une production de lycéens dans un établissement de Seine-et-Marne / Journée de la laïcité

L’étude met en lumière la méconnaissance chez les jeunes de leur rôle en tant que citoyen. Ainsi, 9 Français sur 10 estiment que « les jeunes n’ont pas assez connaissance de leur rôle de citoyen », et 20% seulement des jeunes de 18 à 24 ans « pensent le connaître ».

Pour N. Mons, « les réponses données par les personnes interrogées paraissent paradoxales dans un pays valorisant fortement l’éducation civique. En France, le nombre d’heures d’enseignement consacré à cette matière est l’un des plus importants d’Europe ».

Le « jugement négatif exprimé par les répondants » peut s’expliquer « par le fait qu’au-delà de cet important investissement éducatif théorique dans l’enseignement civique, l’apprentissage de la citoyenneté en France révèle de nombreuses lacunes », indique la présidente du Conseil national d’évaluation du système scolaire.

La citoyenneté s’apprend en famille, mais aussi à l’école

Une scénette imaginée et conçue par les élèves CE2/CM1/CM2 d'Olivier Ponte Garcia, pour la Journée de la laïcité.

Une scénette conçue par les CM1 d’O. Ponte Garcia, pour la Journée de la laïcité.

Selon l’enquête pour le Cnesco et la Casden, d’après les Français, c’est d’abord au sein de la famille (65%) que la citoyenneté s’apprend. En deuxième lieu, l’école apparaît comme l’un des « piliers » de cet apprentissage (plus de 20%).

Interrogés sur les thématiques qui leur semblent importantes pour « former les citoyens », les Français adhérent à l’inclusion, dans les enseignements d’éducation civique, d’un large champ de « thématiques civiques, politiques, institutionnelles et sociales ». Pour eux, l’apprentissage des valeurs (droits de l’homme et de l’enfant, l’égalité filles/garçons, laïcité) prime. Vient ensuite l’apprentissage des « institutions politiques et juridiques ».

La sensibilisation à « l’usage des médias » et aux réseaux sociaux suscitent en revanche un intérêt moindre (entre 15 et 25% des sondés, surtout des moins de 25 ans, prônent leur importance).

Compléter l’éducation civique avec des activités pédagogiques actives

Travail de Laura Laffargue, 3ème B Collège Mateliane de Goyave, Guadeloupe

Travail de Laura Laffargue, 3e au Collège de Goyave, Guadeloupe, sur la liberté d’expression.

Si 93% des Français plébiscitent le « cours classique d’éducation civique », la tendance est à la valorisation d’une pédagogie active. Ainsi, les Français sont aussi 93% à vouloir « la participation des élèves à la vie collective et à l’organisation de la classe ».

91% se prononcent pour « l’organisation de débats civiques en classe », quand 88% prônent « l’écoute en classe de témoignages de personnes extérieures ». En outre, 86% des Français plébiscitent le développement de « projets solidaires et environnementaux. »

Pour Nathalie Mons, « cette adhésion à des pédagogies plus actives dans le champ de la citoyenneté est à mettre en lien avec les résultats d’un champ de recherche dans les pays anglo-saxons, qui a révélé leur efficacité pour la socialisation politique des jeunes citoyens ».

Ainsi, note la sociologue, « plus que le suivi de cours traditionnels » d’éducation civique, il y aurait selon différentes études, un lien « positif » entre « la participation des jeunes à des projets et à des débats citoyens dans leur école » et les « indicateurs d’attitude, de connaissance et d’engagement civique et politique ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous