Mesures pour l’enseignement pro: nouvelles formations, orientation réversible

logo AFP

Najat Vallaud-Belkacem annoncera vendredi des mesures en faveur de l’enseignement professionnel, comme de nouvelles formations pour des secteurs « porteurs » ou une « orientation réversible » pour les lycéens qui se seraient trompés de secteur.

La ministre de l’Education nationale doit détailler ces mesures lors d’un déplacement au lycée professionnel Marcel Deprez à Paris, à l’occasion des journées « portes ouvertes » organisées dans les établissements professionnels vendredi et samedi. Certaines mesures entreront en vigueur à la rentrée 2016 et d’autres à la rentrée 2017, selon la rue de Grenelle.

Les 1.000 créations de postes pour les formations en alternance, annoncées par François Hollande le 18 janvier, permettront de mettre en place 500 nouvelles formations « dans les secteurs identifiés comme porteurs pour les jeunes », en s’appuyant sur l’étude de France Stratégie « Les métiers en 2022 » ainsi que sur des études produites par les régions. Ces formations débuteront à la rentrée 2017, « le temps de procéder aux recrutements nécessaires d’enseignants spécialisés dans ces domaines », selon le ministère.

Dès la rentrée 2016, les élèves de seconde pro auront droit à une semaine de préparation avant leur premier stage en entreprise. Il s’agit à la fois de leur expliquer « ce que le monde de l’entreprise attend d’eux », que de les sensibiliser « aux règles de santé et de sécurité indispensables ».

Pour redorer l’image de la voie professionnelle, qui reste largement perçue comme « une voie d’orientation offerte aux élèves qui présentent des difficultés scolaires », des jumelages seront mis en place entre les collèges, les lycées professionnels et les centres de formation des apprentis (CFA).

Tous les lycéens qui entreront en seconde pro pourront aussi changer d’orientation jusqu’aux vacances de la Toussaint s’ils se sont trompés de secteur professionnel, à leur demande et sur proposition de l’équipe pédagogique de leur lycée. Ils pourront alors choisir un autre secteur professionnel en alternance ou bien une réorientation en lycée général ou technologique.

Dix nouveaux campus des métiers et des qualifications seront aussi labellisés en février, dans des secteurs comme la production agroalimentaire (Auvergne) ou la transition énergétique (Hautes-Pyrénées). Il s’agit de regroupements d’acteurs de la formation professionnelle autour d’une thématique industrielle qui a un sens au niveau régional, avec des lycées professionnels, des sections de techniciens supérieurs (STS), des lycées polyvalents…

Le bac professionnel fête cette année ses 30 ans. Les lycées professionnels forment chaque année 700.000 jeunes à plus de 100 métiers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous