Mouvement social: le gouvernement « fait le choix du pourrissement »

logo AFP

Le Front National a estimé mardi que le gouvernement faisait en cette journée de mobilisations dans le public et le privé « le choix du pourrissement en jouant la guerre de tous contre tous ».

« En ce jour de colère sociale, mêlant de nombreux secteurs et de nombreuses professions, il apparaît très clair que le gouvernement a fait le choix du pourrissement en jouant la guerre du tous contre tous », affirme le Front National dans un communiqué.

« C’est ainsi que des conflits traînant depuis des mois voire des années ressurgissent aujourd’hui et ressurgiront encore demain à cause de l’inaction coupable du gouvernement », poursuit-il. « C’est le cas des chauffeurs de taxis baladés mois après mois sans que rien ne leur soit proposé pour faire face aux difficultés d’une nouvelle concurrence déloyale, celle des VTC, qui doivent pouvoir travailler librement mais en étant soumis à des règles qui permettent aux taxis d’envisager l’avenir avec confiance. »

Selon le parti d’extrême droite, « si la situation atteint un tel niveau de pourrissement, c’est aussi parce que le gouvernement subit sa soumission à l’Union européenne à qui il a laissé les manettes du pouvoir ».

« Tous ces mouvements de colère ont en commun une même origine: la soumission aveugle à l’Union européenne », diagnostique le parti de Marine le Pen. « C’est donc sur elle qu’il faut agir en récupérant notre souveraineté, c’est à dire notre liberté d’organiser librement nos services publics et nos activités économiques, et c’est sur elle que doit porter le débat public pour que tous ces conflits puissent trouver une réponse globale. »

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous