Le Quai d’Orsay lance une appli pour promouvoir les séjours linguistiques en France

logo AFP

Une application mobile gratuite, destinée principalement aux étrangers venant étudier le français, a été lancée lundi au Quai d’Orsay avec l’objectif de « développer la filière des séjours linguistiques » en France.

Baptisée « Immersion France », cette appli s’adresse aux « visiteurs individuels, aux familles ou aux publics scolaires », et elle combine des offres de formation linguistique et de la découverte touristique, « afin de répondre à la demande croissante et d’améliorer l’accueil des étrangers en France », selon un communiqué diffusé lundi par le ministère des Affaires étrangères.

L’appli -déjà disponible sur l’Apple store et en avril sur Android- propose « un assistant personnel » afin de choisir son séjour en tenant compte « du niveau de langue, de la durée du séjour, de l’hébergement, des activités culturelles ou professionnelles souhaitées ».

Sont ainsi proposées 300 offres de séjours « déclinant apprentissage de la langue française, formation professionnelle ou universitaire, gastronomie, circuits touristiques, séjours pour juniors, etc. ».

Du côté de l’offre touristique, une carte interactive permet de découvrir les régions françaises.

Le ministère souligne que « plus de 130.000 étudiants et étrangers viennent chaque année étudier le français en France. Ces séjours linguistiques génèrent des milliers d’emplois en région et plus de 115 millions d’euros de chiffre d’affaires ».

Un total de 125 millions de personnes étudient le français dans le monde, « dont un million dans le réseau culturel français à l’étranger (dans les Alliances françaises et les Instituts français) », selon le communiqué.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous