Nice: deux élèves de maternelle blessées par des tirs de plomb pendant la récréation

logo AFP

Deux fillettes de maternelle ont été légèrement blessées par des tirs de plomb vendredi, dans la cour de récréation d’une école de Nice, a-t-on appris de sources concordantes.

L’enquête, qui débute, s’oriente vers des tirs effectués depuis l’extérieur de l’établissement par une personne utilisant un pistolet ou une carabine, selon une source policière.

Les deux fillettes, âgées de quatre et cinq ans, ont été légèrement blessées, l’une au cuir chevelu et l’autre dans le dos, a précisé le rectorat de Nice dans un communiqué.

Leurs blessures ne sont que superficielles, mais elles ont été transférées par précaution à l’hôpital, a-t-il précisé. Les faits ont eu lieu pendant la pause du déjeuner, vers 13H45, dans une école du quartier de l’Ariane.

D’autres plombs que ceux qui ont blessé les deux élèves ont été retrouvés dans la cour. Un dispositif de sécurité va être mis en place autour de l’école le temps que l’enquête, confiée à la Sûreté départementale, progresse, a précisé la source policière.

De son côté, le rectorat va installer lundi matin une cellule d’aide psychologique dans l’école, ont indiqué ses services, et le recteur viendra sur place échanger avec les familles.

Le président Les Républicains de la région PACA et maire de Nice, Christian Estrosi, a dénoncé dans un communiqué des « actes intolérables à l’encontre d’enfants » et dit apporter tout son « soutien aux deux enfants blessés, aux parents, aux enseignants, au personnel municipal, tous fortement choqués par cette violence gratuite ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous