Une agence « plus vertueuse » pour la mobilité des ultramarins

logo AFP

L’agence de l’Outre-mer pour la mobilité (Ladom), qui finance notamment des billets d’avion pour les ultramarins venant étudier dans l’Hexagone, a été lancée vendredi dans son nouveau statut d’établissement public administratif, qui vise à la « faire rentrer dans une dynamique vertueuse », selon la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin.

En juin 2014, une enquête avait été ouverte pour détournements de fonds. Un directeur administratif et financier de l’établissement avait reconnu devant la police avoir détourné pour environ 300.000 euros d’argent public en une dizaine d’années, en faisant de fausses factures.

« Transformer Ladom est une solution cohérente pour la remettre à niveau » et « la faire rentrer dans une dynamique vertueuse », a déclaré la ministre lors de la cérémonie de lancement, au ministère, où Ladom aura désormais son siège.

Ladom est devenue un établissement public administratif depuis le 1er janvier 2016. Elle était auparavant une « société d’Etat inscrite au registre du commerce », a précisé la ministre. Selon elle, il faudrait en 2016 « consolider la situation de l’agence sur le plan financier » et que soit mis en place « un processus pour assurer le suivi et le contrôle du budget ».

Cette évolution statutaire « conforte la mission de service public de l’agence » en matière de politique de mobilité et d’insertion des ultramarins, a-t-elle ajouté.

Elle a également insisté sur la mobilité des personnels de l’agence. « Une partie des faits que nous avons eu à déplorer dans la gestion de Ladom autrefois (…) était due finalement au fait que des équipes étaient restées longtemps sur place et avaient pris de mauvaises habitudes », a dit Mme Pau-Langevin.

Sous tutelle des ministères des Outre-mer et du Budget, Ladom avait bénéficié en 2013 de 110 millions d’euros de ressources publiques. Elle est notamment chargée de la « continuité territoriale » avec la métropole, et finance par exemple des déplacements d’étudiants ou de personnes en formation depuis l’Outre-mer.

En 2013, elle avait notamment permis la mobilité de plus de 6.000 jeunes en formation professionnelle et 15.000 étudiants.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous