Avalanche aux Deux Alpes: trois morts, un blessé grave (dernier bilan)

logo AFP

Une avalanche a fait trois morts mercredi sur une piste fermée des Deux Alpes (Isère), dont deux adolescents qui faisaient partie d’un groupe de lycéens lyonnais skiant avec leur professeur, grièvement blessé, selon un dernier bilan.

Parmi les deux jeunes décédés figure une jeune fille de 16 ans, retrouvée par les secours en arrêt cardio-respiratoire, selon un communiqué de la station.

Un de ses camarades, lui aussi élève de première, est décédé au CHU de Grenoble où il avait été transporté inconscient. La troisième victime est un Ukrainien, qui ne faisait pas partie du groupe scolaire.

Le pronostic vital du professeur blessé, transporté lui aussi à l’hôpital, n’est pas engagé, selon la préfecture de l’Isère.

Les adolescents victimes de l’avalanche faisaient partie d’un groupe de 19 élèves et trois encadrants du lycée Saint-Exupéry de Lyon.

Tous les autres sont « sains et saufs » et vont être reconduits en car à leur lycée du quatrième arrondissement de la ville, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur.

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, devait s’y rendre dans la soirée pour accueillir les élèves rescapés.

Les recherches se poursuivaient en début de soirée pour retrouver d’éventuelles autres victimes. Mais « à ce stade, on ne nous a pas signalé l’absence d’une personne qui aurait pu être emportée », a précisé à l’AFP le commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère, le colonel Jean-Luc Villeminey.

« Tant que nous n’aurons pas levé totalement le doute, nous ne lèverons pas les recherches qui consistent à s’assurer que personne n’est resté sous la coulée de neige », a-t-il souligné.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous