Attentats: en hommage aux victimes, une chanson de Maalouf chantée par Louane

logo AFP

En hommage aux victimes des attentats de janvier et novembre 2015, une musique composée par le trompettiste Ibrahim Maalouf sur des paroles de son oncle, Amin Maalouf, et interprétée par Louane est mise à disposition des enseignants, a annoncé vendredi le ministère de l’Education.

« Pour tous ceux qui sont tombés, Pour tous ceux qui ont pleuré, Ensemble nous resterons, Main dans la main », proclame le texte de « Un automne à Paris », qui est un poème de l’écrivain et académicien franco-libanais Amin Maalouf.

La chanson a été créée à la demande de Najat Vallaud-Belkacem, qui souhaitait une « oeuvre symbolique et artistique à destination de tous les élèves », précise le communiqué de la rue de Grenelle.

Les enseignants pourront trouver sur le site eduscol.education.fr/commemoration-attentats-2015 une version instrumentale interprétée par l’Orchestre philarmonique de Radio France, une partition pour piano, ainsi qu’une version libre de droits interprétée par la jeune Louane, la chanteuse qui a vendu le plus de disques en France en 2015.

La musique démarre par une strophe sans paroles, donnant la possibilité aux élèves de rédiger leur propre quatrain. La mélodie, dont l’usage n’est pas obligatoire mais constitue une « opportunité pédagogique », pourra être utilisée en classe ou par des chorales.

« Un automne à Paris » sera présenté lundi à la Maison de la radio lors d’une soirée où le président François Hollande présentera ses voeux « à la jeunesse et aux forces de l’engagement », selon le communiqué de la rue de Grenelle.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous