APL pour les jeunes : l’abandon de la réforme confirmé

logo AFP

Le ministère du logement a confirmé le maintien des règles de calcul du montant de l’aide personnalisée au logement (APL) pour les jeunes, dans un décret publié au journal officiel (JO) ce jeudi, après l’abandon d’un projet de réforme qui avait soulevé une levée de boucliers parmi les étudiants.

Ce décret prévoit seulement d’arrondir à l’euro inférieur le montant versé au titre de l’APL, une fois déduits les prélèvements au titre des contributions sociales, sans autre disposition.

A la veille de Noël, le gouvernement avait en effet renoncé à une réforme des règles du calcul du montant de l’APL pour les moins de 25 ans ayant un emploi précaire.

Cela aurait consisté à annuler une dérogation permettant que l’APL soit versée en fonction de la situation financière de ces jeunes non pas au moment où il constituent leur dossier, mais de leur situation fiscale deux ans auparavant, une disposition qui joue généralement en leur faveur.

La suppression de cette dérogation aurait permis, selon le ministère du Logement, de faire 109 millions d’euros d’économies.

Mais cette mesure présentée en novembre avait provoqué une levée de boucliers parmi les principaux syndicats étudiants et des remous au sein même de la majorité – la ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem n’y étant pas favorable.

D’autres dispositions évoquées par le ministère du Logement, telles que l’inéligibilité à l’APL pour les étudiants déclarés sous le foyer fiscal de parents payant l’ISF ou l’instauration d’un plafond de loyer à partir duquel les aides au logement deviendraient dégressives, n’apparaissent pas non plus dans le décret publié au JO.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous