La Société des agrégés proteste contre la proposition d’instaurer 18 heures de service en collège

Dans un entretien accordé à AEF, la présidente de la Société des agrégés fustige la proposition qui vise à instaurer 18 heures de service pour les agrégés en collège.

© Société des Agrégés

Blanche Lochmann © Société des Agrégés

Dans son rapport sur « les mouvements intra-académiques et départementaux comme outils de GRH », l’IGAENR préconise une augmentation du service des agrégés de trois heures en collège. Une proposition inadmissible pour la Société des agrégés, qui a réagi par le biais de sa présidente Blanche Lochmann à AEF.

Une « double peine »

Selon elle, une augmentation du temps de service serait une « double peine » : « Affectés en collège contre leur gré, les agrégés seraient contraints de faire 3 heures supplémentaires non rémunérées alors que les agrégés sont la seule catégorie dont le salaire n’a pas été revalorisé depuis 40 ans ». Pour Blanche Lochmann, cette proposition aurait pour but de récupérer l’équivalent de 1500 postes.

De plus, « aucun agrégé n’a émis le souhait d’être affecté en collège » affirme la présidente de l’association, contrairement à ce que dit l’inspection dans son rapport.

Source(s) :
  • AEF

13 commentaires sur "La Société des agrégés proteste contre la proposition d’instaurer 18 heures de service en collège"

  1. B. Girard  23 décembre 2015 à 11 h 06 min

    18 heures de service ? Comme le tout-venant des profs de collège ? Et pourquoi pas la fin des privilèges pendant qu’on y est.Signaler un abus

    Répondre
    • Leclerc  23 décembre 2015 à 12 h 22 min

      Il suffirait de donner une vraie priorité aux agrégés en lycée au lieu des 90 misérables points ( par rapport aux bonus pour rapprochement de conjoint ou depression ). De plus l’agreg est ouverte à tous.Signaler un abus

      Répondre
  2. Guilhem  23 décembre 2015 à 12 h 44 min

    En contre partie il faudrait des points supplémentaires pour obtenir un poste en lycée à moins que cela ne soit déjà le cas.Signaler un abus

    Répondre
  3. Loys Bonod  23 décembre 2015 à 13 h 12 min

    B. Girard a raison : il est important d’aligner sur des statuts plus récents et moins avantageux. Vive le progrès !Signaler un abus

    Répondre
  4. CPE  23 décembre 2015 à 21 h 26 min

    La seule vraie solution : un corps unique d’enseignants.Signaler un abus

    Répondre
  5. M  24 décembre 2015 à 8 h 48 min

    – « aucun agrégé n’a émis le souhait d’être affecté en collège »: plusieur de mes collègues contredisent ouvertement cette affirmation : sur quelles données se base-t-elle, précisément ?
    – Qualifier les 90 points attribués aux agrégés demandant un lycée de « misérables » fait insulte aux certifiés qui se voient eux attribuer 00 points quand ils demandent un collège.

    Le 1/6ème horaire hebdomadaire travaillé en moins pourvoit les agrégés -les plus experts donc- de davantage de temps pour organiser et mettre en oeuvre leur enseignement… est-ce juste ? Ou simplement cohérent ou efficace sur le plan pédagogique ?
    Une fois cet écart-là modifié, la différence des deux statuts demeurerait : elle se tient déjà dans l’écart de traitement (écart mérité par voie de concours).Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous