Le secteur ferroviaire veut créer un système de formation commun à l’ensemble des entreprises

logo AFP

La SNCF, ses filiales, et des entreprises ferroviaire privées, ont créé une association visant à développer un système de formation commun à l’ensemble du secteur ferroviaire, pour remplacer le système actuel, majoritairement géré en interne par chaque entreprise.

La création de l’Association pour le développement des formations et la promotion des métiers ferroviaires (ADFPMF) vise à « construire le système de formation de la branche », a dit à l’AFP le président de cette association Claude Faucher, par ailleurs délégué général de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP), qui regroupe les entreprises fondatrices de cette association.

« Historiquement, notamment au sein de la SNCF, les formations étaient internalisées », explique-t-il, soulignant que depuis l’ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de marchandises en France en 2006, et l’arrivée de nouveaux opérateurs, chaque entreprise forme ses salariés. Il existe également quelques établissements de formation, et l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) a développé une formation pour la maintenance ferroviaire.

« Or, de plus en plus, (les salariés du secteur ferroviaire) sont amenés à passer d’une entreprise à l’autre », a souligné Claude Faucher, insistant sur la nécessité de « diplômes reconnus par tous, y compris par l’Etat », et « délivrés dans le système commun ».

Il précise toutefois qu’arriver à un système commun de formation « va prendre des mois, des années ».

La création de cette association s’inscrit en prévision de l’ouverture totale à la concurrence, prévue par étapes d’ici à 2026, et dans le cadre de la convention collective du rail commune aux salariés de la SNCF et des entreprises privées qui doit être négociée d’ici à juillet prochain – comme le prévoit la réforme ferroviaire de 2014.

L’ADFPMF a été créée par la SNCF, ses filiales VFLI, Eurostar et Thalys, ainsi que les entreprises ferroviaires privées de fret Euro Cargo Rail et le groupe Eurotunnel, et de transport de voyageurs Thello et Transdev.

« Elles veulent ainsi développer l’offre de formation, l’adapter au mieux aux besoins, aux spécificités et aux évolutions du secteur et permettre aux personnes, en formation initiale et tout au long de leur vie professionnelle, de renforcer leurs connaissances et leurs compétences », indique encore l’UTP dans un communiqué de presse publié mercredi.

jul/sl/bir

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous