Suivi socio-judiciaire pour le surveillant auteur de SMS sexuels

logo AFP

Un surveillant d’un collège du Rhône a été condamné lundi à Villefranche-sur-Saône (Rhône) à un suivi socio-judiciaire pour avoir envoyé plus de 400 SMS à caractère sexuel en 10 jours à deux élèves.

A l’audience, lundi soir, le procureur avait notamment requis 10 mois de sursis avec mise à l’épreuve, 3 ans d’obligation de soins et l’interdiction de contact avec les victimes et le collège, à l’encontre de ce jeune homme de 29 ans employé dans un collège de Limas.

Le tribunal a également assorti sa condamnation des mêmes obligations, dont l’interdiction de contact habituel avec des mineurs.

Entre le 26 septembre et le 6 octobre, le surveillant avait envoyé ces messages à deux collégiennes de 14 ans, en se faisant passer pour un élève de leur classe, selon le parquet.

Interpellé jeudi, le jeune homme a été placé sous contôle judiciaire avec interdiction d’entrer en contact avec les victimes et tout autre mineur, ainsi que de se rendre au collège, dans l’attente de sa comparution.

Selon le rectorat, une procédure disciplinaire a été ouverte à son encontre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous