Régionales: Vallaud-Belkacem appelle la droite à ne pas banaliser le discours FN

logo AFP

La ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a appelé dimanche les responsables de droite à « ne plus banaliser le discours du Front national » après sa percée contenue aux élections régionales.

« Nous avons contenu le Front national, arriverons-nous à le contenir la prochaine fois? », s’est interrogée Mme Vallaud-Belkacem sur TF1, en se félicitant d’un sursaut citoyen « énorme ».

La ministre de l’Education a aussi vu dans cette défaite du FN une conséquence de la « position très claire » prise par les responsables socialistes, car « on ne met pas sur le même plan un autre parti républicain et le Front national qu’on ne considère pas comme un parti républicain ».

Mais les futurs présidents de droite élus dans les trois régions où la gauche avait appelé à voter pour eux auront « une responsabilité éminente demain », car « il ne faudra jamais que dans leurs propos ou dans leurs actes ils donnent l’impression de faire ce qu’aurait fait le Front national ou de dire ce qu’aurait dit le Front national », a-t-elle ajouté.

Elle a ainsi appelé la droite à prendre « l’engagement de ne plus banaliser le discours du Front national en le lui empruntant », car c’est selon elle « cela qui a ouvert la voie au Front national ces dernières années ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous