Hauts-de-Seine: un animateur écroué pour l’agression sexuelle de garçonnets

logo AFP

Un animateur de centres de loisirs de la ville de Courbevoie, près de Paris, a été mis en examen en octobre et écroué, soupçonné d’avoir sexuellement agressé une dizaine de jeunes garçons, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

Le jeune homme, âgé de 26 ans et légèrement déficient mental, mais responsable pénalement selon le parquet, était animateur pour le VAL, structure de « vacances, animation et loisirs » de cette ville des Hauts-de-Seine.

Début octobre, les parents d’un enfant avaient dénoncé des faits d’agression sexuelle devant les policiers de Courbevoie, a expliqué la source judiciaire, confirmant une information de RTL.

Suspendu à titre conservatoire par son employeur, puis placé en garde à vue le 21 octobre, l’homme a reconnu avoir commis attouchements et caresses sur une dizaine d’enfants dans trois établissements scolaires de Courbevoie, tous de jeunes garçons âgés de cinq à huit ans.

« Ce n’était pas pendant le temps scolaire », mais pendant les activités périscolaires ou les vacances, a précisé la mairie de Courbevoie, interrogée par l’AFP.

L’enquête a, en outre, révélé que des faits similaires avaient été précédemment signalés à son employeur, de présumés attouchements en décembre 2012, puis août 2013, dont la justice n’avait pas eu connaissance à l’époque.

Le VAL l’avait suspendu en septembre 2013, « à la suite d’un comportement qu’il jugeait anormal », a expliqué la mairie, sans pouvoir dire dans l’immédiat pourquoi la justice n’avait alors pas été avisée.

L’homme avait été réintégré quelques mois plus tard, réintégration « exigée » par « le ministère de la Jeunesse », à la suite d’une « enquête menée par ses services », a affirmé la mairie.

Mis en examen pour « agression sexuelle sur mineurs de 15 ans », l’animateur a été placé en détention provisoire. Il n’était jusqu’alors pas connu de la justice.

Le VAL s’est constitué partie civile.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous