Réforme du lycée : les syndicats sceptiques à propos du bilan

Le ministère de l'Éducation nationale a dressé le 26 novembre un premier bilan de la réforme du lycée. Les syndicats font preuve de scepticisme à propos de cette initiative.

© stokkete

© stokkete

Le 26 novembre dernier, des échanges ont débuté au ministère de l’Éducation nationale afin de dresser un premier bilan de la réforme du lycée autour de quatre axes :

  • Évaluation et certification
  • Parcours, orientation, égalité des chances
  • Préparation de l’après-lycée
  • Démocratie autonome des établissements et vie lycéenne

Un bilan, « pour quoi faire ? »

Les syndicats ont réagi avec pessimisme à ces discussions. Un premier bilan, « pour quoi faire ? » s’interroge le Snes-FSU, estimant que cette question se pose « à la lecture des documents préparatoires bien minces et surtout très orientés ». « Autonomie des établissements et promotion du conseil pédagogique, organisation locale du bac, tout est présenté comme une affaire de dosage et c’est cela qui est soumis à la discussion » ajoute le syndicat, qui organise le 16 décembre une journée d’études pour dresser le bilan de la réforme sur la voie technologique.

« D’hypothétiques adaptations techniques »

Dans un communiqué intitulé « On ne change pas une équipe qui perd », le Snalc-FGAF « a accueilli avec dépit le tant reporté bilan de la réforme du lycée« . Le syndicat constate qu' »hormis d’hypothétiques’ adaptations techniques », rien ne sortira du « diagnostic partagé » voulu par le ministère avant 2017. On constate que le retard pris pour faire le bilan de ces réformes a pour conséquence immédiate l’immobilisme ». Le secrétaire général du Sgen-CFDT Frédéric Sève déplore quant à lui sur AEF « un bilan sans perspective »: « Faire un bilan sans décliner ensuite toutes les modifications nécessaires, ce n’est pas très motivant… ».

Le SNFOLC s’indigne de son côté dans un communiqué, que « la ministre refuse d’écouter les enseignants ». Le syndicat invite les enseignants à « se réunir dans les établissements pour tirer leur bilan et dresser la liste de leurs revendications ».

« Une démarche positive » pour le SE-Unsa

A l’opposé, le SE-Unsa salue ces discussions, une « démarche positive », qui doit « permettre de repérer les difficultés et de procéder à des ajustements ». Pour ce faire, le syndicat demande au ministère de se pencher en particulier sur les conditions d’enseignement au lycée, l’accompagnement personnalisé, les enseignements d’exploration et les déséquilibres persistant entre les séries.

1 commentaire sur "Réforme du lycée : les syndicats sceptiques à propos du bilan"

  1. Boule  8 décembre 2015 à 17 h 59 min

    Un bilan est toujours une démarche intéressante. C’est aux enseignants de s’en saisir.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous