Vaucluse: Barbara Hendricks demande à des collégiens « de ne pas voir l’autre comme un monstre »

logo AFP

« Il faut oser, même quand on se sent menacé, de ne pas voir l’autre comme un monstre » a conseillé à des collégiens la cantatrice Barbara Hendricks, invitée lundi au vingtième anniversaire d’un établissement scolaire qui porte son nom à Orange (Vaucluse), a constaté l’AFP.

« Il faut oser, même quand on se sent menacé, de ne pas voir l’autre comme un monstre, mais quand même c’est un être humain. ça nous permet aussi de ne pas tomber dans le piège de l’EI », a développé la soprano américaine face à des collégiens de troisième.

La soprano, marraine du collège, devait répondre à des questions sur son enfance dans l’Amérique ségrégationniste, sa carrière de soprano, son engagement humanitaire… préparées par les cinq classes de troisième, en choisissant parmi des feuilles de papier colorées disposées dans une urne.

« Les réfugiés sont nos frères, nos soeurs, nos enfants. Bien sûr, il peut y avoir un ou deux terroristes (parmi les migrants qui arrivent en Europe, ndlr). Est-ce qu’on va prendre le risque de perdre notre humanité (…) ou sauver l’humanité? », a demandé l’ambassadrice honoraire à vie du Haut-commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés, longuement applaudie par l’assistance.

« Le racisme, on ne va jamais l’éradiquer, c’est une lutte constante », a-t-elle ajouté. « Elle est généreuse. Il y a de l’amour dans ce qu’elle dit. ça nous donne envie d’aider son prochain, d’être plus solidaires entre nous », ont réagi à l’issue de l’échange Aariba, Leila, Enzo et Marwann.

Barbara Hendricks était invitée lundi au 20 ans du collège qu’elle avait inauguré en janvier 1996, établissement classé en éducation prioritaire, et qui accueille cette année 515 élèves.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous