500 enfants défavorisés invités à un ballet de l’Opéra de Paris

logo AFP

500 enfants défavorisés ou malades sélectionnés par des associations dont le Secours Catholique, les Orphelins Apprentis d’Auteuil et l’association Foyer de l’Enfance, ont assisté dimanche à l’invitation de l’Opéra de Paris à une représentation du ballet « La Bayadère », actuellement à l’affiche, a constaté un journaliste de l’AFP.

Depuis 1985, l’Association pour le rayonnement de l’Opéra de Paris a invité plus de 15.000 enfants à des représentations. Un programme pédagogique, « Dix mois d’Ecole et d’Opéra », a été également mis en place, permettant une immersion d’élèves défavorisés dans le monde de l’art lyrique et chorégraphique, en partenariat avec le ministère de l’Education nationale.

Des enfants soignés à l’Institut Gustave Roussy contre le cancer, et des enfants de parents emprisonnés comptaient aussi dimanche parmi les invités de l’Opéra de Paris.

« C’est le moyen de partager un patrimoine et une vision, dans une mission de responsabilité citoyenne vers des milliers de jeunes éloignés de l’art et de la culture », a souligné sur scène Stéphane Lissner, directeur de l’Opéra national de Paris, avant la représentation.

« Dans ces moments de troubles, nous sommes heureux d’accueillir ces jeunes sourires. Il n’y a rien de plus réconfortant qu’un théâtre plein qui applaudit », a ajouté M. Lissner au côté de Benjamin Millepied, directeur de la danse de l’Opéra de Paris.

Pour Laetitia Casta, marraine du 30e anniversaire du programme « Rêve d’enfants » créé par l’Opéra de Paris, « les enfants représentent l’avenir, la vie et l’émotion ». « Ouvrir les portes de tous les arts est absolument essentiel », a dit à l’AFP la comédienne.

« Malgré les attentats, il fallait être là aujourd’hui pour refuser d’abdiquer », a souligné aussi Laetitia Casta, désignée en 2000 par les Maires de France pour incarner Marianne.

Une vente aux enchères sur internet proposant des lots d’exception, se déroule jusqu’au 17 décembre (http://paddle8.com/arop) pour contribuer au financement des programmes pédagogiques de l’Opéra de Paris.

Jusqu’au 31 décembre, l’Opéra Bastille propose « La Bayadère », grand ballet classique et féerie chorégraphique, dernière mise en scène de Rudolf Noureev d’après Marius Petipa, sur des musiques de Ludwig Minkus.

Le Ballet et l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris, des Etoiles aux petits rats, sont accompagnés par l’orchestre Colonne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous