Partenariat Microsoft / Education nationale : « indigne » des valeurs portées par le ministère (associations)

Des associations de défense du logiciel libre et des syndicats ont dénoncé le partenariat signé entre le ministère de l'Education nationale et Microsoft.

informatique en classe

© Christian Schwier – Fotolia

Article mis à jour le 8 décembre

Le 30 novembre dernier, le ministère de l’Education nationale signait un partenariat avec Microsoft, prévoyant notamment une formation des enseignants utilisant les technologies de la multinationale américaine, ainsi que la mise à disposition de ses solutions dans les établissements.

Les défenseurs du libre scandalisés

Un accord qui a fortement déplu aux associations de défense du logiciel libre et aux syndicats. Dans un communiqué publié le 3 décembre, ils dénoncent « un partenariat indigne des valeurs affichées par l’Éducation nationale ». Cela présente « une fois de plus aux élèves un logiciel privateur et des formats fermés comme seuls outils incontournables », déplorent-ils. On pourrait craindre en effet que les enfants ayant utilisé des solutions Microsoft à l’école continuent à les employer toute leur vie.

Pour les signataires du communiqué, il aurait fallu « mettre en avant des solutions en logiciel libre, […] qui permettent aux élèves de progresser en informatique sans enfermement technologique ». Dans un appel publié en novembre 2014, l’April estimait déjà que les formats non ouverts comme DOCX ou XLSX, générés par la suite Office de Microsoft, visaient à « provoquer la dépendance des utilisateurs et à créer un marché captif ».

Une pétition dénonçant cet accord a été mise en ligne par les organisations le 7 décembre.

Analyse des « données d’apprentissage des élèves »

L’accord prévoit, entre autres, une formation et « un accompagnement des enseignants dans l’utilisation des équipements mobiles utilisant les technologies Microsoft en classe », la « mise à disposition de solutions » comme Office365 Education pour les établissements qui le souhaitent, mais aussi la création « d’une plateforme d’analyse des données d’apprentissage des élèves ». Selon le site Numerama, cela permettrait à la firme d’analyser les résultats des élèves et les notes obtenues aux différentes évaluations, afin de s’adapter à leurs difficultés.

Le partenariat stipule qu’un « suivi éthique et juridique » sera conduit par le Ministère avec la contribution de Microsoft, et qu’un « soin particulier sera apporté à la confidentialité et à la sécurité des données ».

Sur Twitter, l’équipe de Najat Vallaud-Belkacem, chahutée au sujet de ce partenariat, a invité les utilisateurs de logiciels libres à proposer leurs solutions.

Notre Fiche pédagogique « Logiciels libres pour enseigner » en propose une bonne sélection.

3 commentaires sur "Partenariat Microsoft / Education nationale : « indigne » des valeurs portées par le ministère (associations)"

  1. Totoro  4 décembre 2015 à 15 h 12 min

    Pourquoi les mêmes n’ont-ils pas réagi lorsque le gouvernement à acheté je ne sais plus combien de milliers d’iPad pour les écoles ? L’écosystème d’Apple est encore plus hermétique que celui de Microsoft qui est loin d’être aussi conditionnant.Signaler un abus

    Répondre
  2. Franckd  23 janvier 2016 à 11 h 18 min

    « …Pourquoi les mêmes n’ont-ils pas réagi lorsque le gouvernement à acheté je ne sais plus combien de milliers d’iPad pour les écoles ?.. »

    Parce que le gouvernement n’achète pas le matériel scolaire, ce sont les communes (primaire) les départements (collège) les régions (lycée) …
    De plus dès le collège beaucoup d’achats sont décidés par le conseil d’administration de l’établissement ou siègent, entre autres, des représentants des parents d’élèves. La question devenant : « Microsoft=gratos puisque pris en charge par l’éducation nationale » VS « tout le reste=démerdez vous sur votre budget propre » … Le choix risque hélas d’être assez rapide…Signaler un abus

    Répondre
  3. Jean  3 août 2016 à 19 h 35 min

    C’est scandaleux un gouvernement qui favorise une entreprise privée de plus étrangère, on aura tout vous sous ce quinquennat !Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous