Attentats: les sorties scolaires à nouveau autorisées en Ile-de-France

logo AFP

Les sorties et voyages scolaires en Ile-de-France sont à nouveau autorisées à compter de mercredi, a indiqué le ministère de l’Education, qui précise toutefois que les lieux « hautement touristiques » restent déconseillés.

Les sorties occasionnelles et les voyages étaient interdits depuis la mi-novembre, en raison des attentats à Paris et Saint-Denis, et devaient le rester jusqu’au 6 décembre.

Le « dernier point de situation entre l’Education nationale et la préfecture de police » a finalement permis de lever cette interdiction plus tôt que prévu.

« C’est une excellente nouvelle », a réagi Sylvie Vassallo, directrice du Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) de Montreuil qui a ouvert ses portes ce mercredi.

Cependant, a-t-elle ajouté, cette autorisation arrive « un peu tardivement pour réparer les choses ».

Elle craint notamment que les classes qui avaient annulé leur visite au Salon n’aient pas le temps de se réinscrire.

Pour tenter de pallier l’absence des groupes scolaires, les organisateurs du SLPJ ont demandé aux adultes de « devenir les ambassadeurs des élèves qui ne pourront pas être là, de venir au salon leur choisir et acheter des livres, les leur faire dédicacer, rencontrer les auteurs présents ».

Les familles sont encouragées à venir le week-end des 5 et 6 décembre et la dernière journée, le 7 décembre, réservée en principe aux professionnels, sera ouverte à tous.

Les sorties sur le site de la conférence sur le climat (COP21), qui se tient au Bourget du 30 novembre au 11 décembre, restent interdites aux scolaires. Et les voyages scolaires doivent être notifiés à l’avance au rectorat, précise la rue de Grenelle.

Les sorties régulières en Ile-de-France et le transit par cette région sont, eux, autorisés depuis plusieurs jours.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous