Le Goncourt des lycéens attribué à Delphine de Vigan pour « D’après une histoire vraie » (Ed Lattès)

logo AFP

Le Goncourt des Lycéens a été attribué mardi à Rennes à Delphine de Vigan, déjà lauréate du prix Renaudot 2015, pour son roman « D’après une histoire vraie » (Ed. JC Lattès), a constaté l’AFP.

Le président du jury des lycéens, Corto Courtois, lui a annoncé la nouvelle par téléphone. « Merci, je suis très heureuse et très surprise, merci beaucoup aux lycéens qui ont voté pour moi. C’est un très beau prix », a commenté Delphine de Vigan.

Les lycéens ont salué la « réflexion sur la frontière entre la fiction et la réalité, une réflexion sur la place que ces notions occupent dans notre vie », a expliqué Corto Courtois. « C’est une réflexion qui est sublimée par un style intense (…) ça permet une habile manipulation du lecteur qui est tour à tour guidé puis abandonné. L’intelligence de ce roman en a fait notre lauréat », a-t-il dit.

« D’après une histoire vraie » mêle fiction et réalité pour une réflexion sur la création littéraire: il met en scène les relations entre une romancière à succès en panne d’inspiration et « L. » qui signe dans l’ombre des oeuvres de célébrités.

Delphine de Vigan a devancé dans les votes Tobie Nathan, « Ce pays qui te ressemble » (Ed. Stock), a précisé Corto Courtois.

Quelque 2.000 élèves de 53 lycées, issus de classes de seconde, première ou terminale, généralistes ou professionnelles, ont eu deux mois pour lire 14 romans sélectionnés par l’Académie Goncourt qui a, elle, décerné son prix à Mathias Enard pour « Boussole » (Actes sud) le 3 novembre.

Initialement prévue le 17 novembre, la manifestation – organisée conjointement par la Fnac et le ministère de l’Éducation nationale – avait été reportée après les attentats de Paris.

En 2014, le Goncourt des lycéens avait couronné David Foenkinos pour son roman « Charlotte » (Gallimard) consacré à Charlotte Salomon, une artiste peintre juive allemande assassinée à Auschwitz. Ce livre s’est vendu à 425.000 exemplaires depuis sa parution.

Les cinq autres auteurs en lice pour la sélection finale étaient: Christine Angot (« Un amour impossible », Flammarion), Isabelle Autissier (« Soudain, seuls », Stock), Olivier Bleys (« Discours d’un arbre sur la fragilité des hommes », Albin Michel), Alain Mabanckou (« Petit Piment », Seuil) et Thomas B. Reverdy (« Il était une ville », Flammarion).

am-gvy/axt/kp

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous