Opération antiterroriste à Saint-Denis: écoles fermées, tansports à l’arrêt

logo AFP

Les établissements scolaires du centre de Saint-Denis, au nord de Paris, étaient fermés « jusqu’à nouvel ordre » mercredi matin et les transports en commun interrompus en raison de l’assaut antiterroriste en cours depuis la nuit.

En raison de cette opération lié aux attentats de vendredi, la préfecture de Seine-Saint-Denis a recommandé « à la population d’éviter absolument la zone du centre-ville », entre la gare de Saint-Denis et les rues autour de la mairie.

La préfecture de police de Paris a aussi demandé aux habitants de ne pas sortir de chez eux et aux personnes travaillant dans le centre-ville de ne pas venir.

« Suite aux interventions de police de ce matin dans la commune de Saint-Denis, les établissements scolaires et universitaires à l’intérieur du périmètre de sécurité sont fermés jusqu’à nouvel ordre », a de son côté annoncé le ministère de l’Education nationale dans un communiqué.

Les établissements concernés sont l’IUT, l’école supérieure du professorat et de l’éducation, le CIO, ainsi que plusieurs lycées (ENNA et Maison de le Légion d’honneur) et collèges (Elsa Triolet, Pierre de Geyter et Jean-Baptiste Delassale).

Plusieurs écoles du secteur sont également concernées par la mesure (Corbillon, Puy-Pensot, Brise-Échalas, Confluence, Estrée, Jules Guesde, Jules Vallès, Pina Bausch, La Source, Jean Vilar, Marcel Sembat, Hermitage, Moulin dos d’âne, Delaunay Belleville, Victor Hugo, Honoré de Balzac, Daniel Sorano et Saint-Vincent de Paul), selon le communiqué.

« Dans les autres établissements scolaires de Saint-Denis, l’accueil des élèves est assuré », précise le ministère.

L’Université de Paris 8 a aussi recommandé « à la communauté universitaire de ne pas venir ». « Paris 8 n’a pas reçu de consigne de fermeture » mais « il est préférable d’attendre que l’opération soit terminée avant de se rendre à l’université », dit-t-elle sur son compte Twitter.

Du côté des transports en commun, le trafic était très perturbé, avec notamment, au total, 20 lignes de bus interrompues « par mesure de sécurité », a expliqué la RATP sur son site.

Seuls trois bus sur quatre étaient prévus à Paris en raison d’un préavis de grève de trois syndicats (CGT, FO et SUD) pour mercredi, rappelle le site.

Le trafic du métro et des tramways restait lui aussi perturbé dans la zone. A 09H20, le trafic était toujours interrompu entre les stations Carrefour Pleyel et Saint-Denis Université sur la ligne 13 du métro « par mesure de sécurité à la demande de la police », selon la RATP, qui parle d’un « trafic très perturbé » sur cette ligne.

Le trafic reste interrompu sur toute la ligne de tramway T5 Marché Saint-Denis – Garges-Sarcelles, sur la T1 entre la Courneuve – Six Routes et les Courtilles, et sur la T8 entre Delaunay-Belleville et Saint-Denis-Porte de Paris.

En revanche, le trafic était normal sur les lignes RER. Les lignes B et D ont des arrêts à Saint-Denis près du stade de France.

La préfecture de police a enfin conseillé aux automobilistes « de contourner largement le secteur de Saint-Denis » dans un tweet précisant pour les Franciliens que la Nationale 1, la N301 les axes D27 et D29 « sont saturés ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous