Recalé en juillet, bachelier en novembre

logo AFP

Un lycéen rennais recalé au bac cet été vient d’apprendre qu’il avait finalement obtenu son diplôme, mais il continue dans l’immédiat à redoubler sa terminale, « parce qu’il ne va rester à rien faire à la maison », a déclaré vendredi la mère du bachelier.

« Le rectorat m’a appelée mardi pour annoncer la nouvelle. J’ai d’abord cru à une blague », a raconté à l’AFP Armelle Clément, mère de Thomas, 19 ans. « Mais la voix était solennelle, alors j’ai mis le champagne au frais. »

« Thomas était fou de joie en apprenant la nouvelle, avec un petit goût amer parce qu’il a passé un sale moment en juillet, il n’a pas fait la fête avec ses copains », a-t-elle témoigné.

Le lycéen a été victime d’une erreur de saisie d’une de ses notes, a expliqué le rectorat de l’académie de Rennes dans un communiqué. Après « vérifications habituelles des sessions d’examen (…), il est apparu que la note saisie par l’interrogateur n’était pas celle qu’il lui avait attribuée », a détaillé le rectorat, en reconnaissant que « cette erreur a influé sur le résultat de l’élève à cet examen ».

« Après prise en compte de cette rectification, l’élève s’est avéré être titulaire du diplôme du baccalauréat », a ajouté le rectorat.

Thomas, élève en section STMG au lycée Jeanne-d’Arc, pensait avoir réussi son oral de rattrapage en relations humaines, mais il n’avait obtenu qu’un 7 sur 20, a-t-il raconté à l’antenne d’Europe 1, qui a révélé l’information. « Il y avait devant moi dix sujets: j’ai choisi le sujet n°7 et, au moment des notes », l’interrogateur « au lieu de me mettre ma note -qui était de 11- m’a mis le numéro du sujet ». « Il y a déjà un trimestre qui est passé, l’année est perdue », a-t-il regretté.

Thomas, qui aimerait faire un BTS ou un IUT, se console « en faisant le buzz, ce qui n’aurait pas été le cas s’il avait décroché le bac en juillet », a relevé sa mère.

L’académie de Rennes s’est engagée auprès du lycéen « à l’accompagner dans l’intégration d’une formation d’enseignement supérieur, en respectant les choix et décisions formulés dans le logiciel Admission Post-Bac », souligne le rectorat, où Thomas et ses parents ont rendez-vous la semaine prochaine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous