Vers une meilleure reconnaissance des parents d’élèves délégués: des annonces mi-décembre

logo AFP

Des discussions vont démarrer avec les partenaires sociaux pour une meilleure reconnaissance des parents d’élèves délégués, en vue d’annonces mi-décembre et de premières mesures applicables à la rentrée 2016, a indiqué mardi Najat Vallaud-Belkacem.

Un rapport sur le statut des parents délégués, vieille revendication des fédérations comme la FCPE et la Peep, a été remis mardi à la ministre de l’Education et à la ministre du Travail Myriam El Khomri.

Mme Vallaud-Belkacem a distingué deux types d’élus.

D’une part les 300.000 parents délégués des écoles, collèges et lycées publics qui « consacrent quelques heures annuelles à leur engagement », lequel « pourrait être grandement facilité par une meilleure organisation dans les établissements », notamment avec des réunions à des heures « compatibles avec leur activité professionnelle ». Les textes en ce sens, pas toujours respectés, pourraient être renforcés.

Elle a évoqué d’autre part « les 900 élus aux instances départementales, académiques et nationales » qui auraient besoin de « une semaine à dix jours par an » pour « remplir leurs fonctions ». « Il nous faut trouver une solution » leur permettant de trouver du temps « sans que cela les pénalise dans leur vie professionnelle » et « acceptable pour les partenaires sociaux », a-t-elle dit.

Le rapport co-écrit par l’ancienne ministre de la Ville Fadela Amara, devenue inspectrice générale des Affaires sociales, et Christine Gavini-Chevet, inspectrice générale de l’Administration de l’éducation nationale et de la recherche, propose quatre scénarios plus ou moins coûteux pour l’Etat, qui seront maintenant étudiés.

« Je pense que les fédérations de parents d’élèves sont désireuses que l’on aille plus loin que la simple expérimentation localisée » préconisée dans le rapport, a déclaré Mme Vallaud-Belkacem, estimant qu’il faut « être ambitieux » et « que les règles soient les mêmes dans toutes les entreprises ».

La valorisation des engagements pourrait être prise en compte dans une loi que présentera Mme El Khomri « début 2016 », a indiqué cette dernière.

Le 15 décembre, une journée de réflexion sera consacrée à la place donnée « aux parents qui s’engagent pour l’école », afin d’aborder aussi la formation des représentants, associer davantage les parents dans le secondaire, où ils sont moins présents qu’en primaire, mais aussi se rapprocher des parents de milieux populaires éloignés de l’école.

Fadela Amara s’est inquiétée d’une « grande fracture », évoquant des actions de mouvements « anti-républicains extrêmement violents dans lesquels malheureusement » ces familles ont été « manipulées ». Le rapport évoque ainsi les journées de retrait de l’école de 2014 contre l’enseignement de l’égalité entre filles-garçons.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous