Secteurs multi-collèges: le FN dénonce des « fantasmes multi-culturalistes »

logo AFP

Le FN a dénoncé mardi l’expérimentation de secteurs multi-collèges, lancée par la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem et visant à améliorer la mixité sociale dans les collèges, y voyant « des fantasmes multi-culturalistes », le PS répliquant en déplorant des « lubies racistes et xénophobes ».

« Mélangeant des élèves au niveau scolaire hétérogène et à la culture différente, le PS s’apprête, au nom d’un égalitarisme dévoyé et de ses fantasmes multiculturalistes, à empêcher la progression des élèves de bon niveau tout en ne résolvant en rien les problèmes des élèves en difficulté », accuse dans un communiqué le secrétaire général du Front national, Nicolas Bay.

Dix-sept départements disposeront à la rentrée 2016 d’un « territoire pilote » qui comptera plusieurs collèges, laissant le soin aux parents de classer par ordre de préférence les établissements. L’affectation de l’enfant se fera en fonction du classement établi et de différents critères (élève boursier, distance collège-domicile, choix pédagogiques), selon les places disponibles.

Des mesures « rigides et autoritaires » selon le FN, qui « constituent une nouvelle étape dans l’atteinte à la liberté de l’enseignement et au libre choix des parents ».

« Si l’école de la République n’est plus à même d’assurer son rôle d’ascenseur social, dont elle pouvait se prévaloir il y a encore quelques décennies, ce n’est pas en imposant à marche forcée les lubies idéologiques de la gauche que l’on résoudra le problème », précise le communiqué.

La porte-parole du Parti socialiste, Corinne Narassiguin, a répliqué en voyant là de la part du FN des « lubies racistes et xénophobes ». « Le fantasme du FN, c’est une société française apurée de tous les apports historiques et culturels de l’immigration », a-t-elle ajouté.

« Selon le FN, les enfants issus de milieux pluriculturels sont forcément de mauvais élèves condamnés par leur naissance à l’échec, qui tirent les chimériques +bons petits Français+ vers le bas et doivent donc être punis en restant pour toujours des oubliés de la République », a accusé encore la porte-parole.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous