Exposition : fascinants chefs-d’œuvre d’Afrique au musée Dapper

Le Musée Dapper de Paris propose, jusqu’au 17 juin 2017, une exposition exceptionnelle d’œuvres d'art africain, issues de ses fonds propres.

Image non disponible

FANG GABON / GUINÉE ÉQUATORIALE Figure de reliquaire eyema byeri H. tot. : 56 cm ; H. figure : 43 cm Bois et pigments Anciennes collections de Georges de Miré, de Louis Carré (1931), de Jacob Epstein et de Carlo Monzino Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

Image non disponible

KOTA / NDASSA CONGO Figure de reliquaire Bois, cuivre et laiton H. : 60 cm Anciennes collections de Paul Guillaume et d’Alfred Stieglitz Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

KONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Statuette nkisi Bois, plumes, fibres végétales, matières composites, coquillage, métal, miroir, peau et pigments H. : 38 cm Collectée par Robert Visser en 1903 Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

KUBA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Masque-heaume bwoom Bois, métal, perles de verre et pigments H. : 32 cm Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

BANGWA CAMEROUN Statue lefem à l’effigie d’une princesse Bois et pigments H. : 85 cm Collectée en 1897-1898 par Gustav Conrau puis rapportée en Europe en 1899
Anciennes collections du Museum für Völkerkunde de Berlin (avant 1926), d’Arthur Speyer, de Charles Ratton, d’Helena Rubinstein et de Harry A. Franklin Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

SONINKE MALI Statue-autel Bois et pigments H. : 103 cm Datation au C14 : Xe siècle (ETH-12142 AD960 et AD865-1046) Ancienne collection de Lester Wunderman Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

DOGON MALI Statue Bois et pigments H. : 81 cm Datation au C14 : XVIe-XVIIIe siècle (ETH-10530 AD1610 et AD1770) Ancienne collection de Lester Wunderman Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

BAMANA / MARKA MALI Masque ntomo Bois, cauris, fibres végétales, métal et pigments H. : 47 cm Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

BAULE CÔTE D’IVOIRE Statuette de conjoint mystique blolo bian Bois et pigments H. : 45 cm Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

SENUFO CÔTE D’IVOIRE Statuette kafigelejo Bois, plumes, tissus, matières composites et pigments H. : 90 cm Ancienne collection de Charles Ratton Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

AKAN / ASANTE GHANA Disque pectoral akrafokonmu Or à cire perdue D. : 17 cm XVIIIe siècle Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

AKAN GHANA Tête Terre cuite H. : 29 cm Datation par thermoluminescence : XVIIIe siècle Ancienne collection de Baudouin de Grunne Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

FON ROYAUME DU DANHOMÈ (RÉPUBLIQUE DU BÉNIN) Statue représentant le roi Glèlè Laiton H. : 105 cm Pièce réalisée avant 1889 et ayant appartenu au « trésor du roi Béhanzin » Artiste : Huntondji Ganhu (?) Anciennes collections d’Achille Lemoine et, à partir de 1926, de Charles Ratton Musée Dapper, Paris © ARCHIVES MUSÉE DAPPER – PHOTO HUGHES DUBOIS.

Référence parisienne des arts africains et caribéens, le Musée Dapper organise jusqu’au 17 juin 2017 une belle exposition réunissant des chefs-d’œuvre des cultures d’Afrique centrale et de l’Ouest, issus de ses fonds propres.

Les quelque 130 pièces de l’exposition Chefs-d’œuvre d’Afrique présentent ainsi un panorama fascinant des arts traditionnels africains, notamment issus des cultures Fang du Gabon, Kuba du Congo, ou encore Dogon du Mali.

Des objets la plupart du temps fortement liés aux rites ancestraux des peuples qui les ont fabriqués : initiations, cultes des ancêtres, ou encore cérémonies funéraires. Ainsi, chez les Baule de Côte d’Ivoire, par exemple, tous les individus possédaient, dans l’autre monde, un « conjoint mystique » de sexe opposé, susceptible de leur infliger des maladies et de les troubler dans leur vie quotidienne. En faisant des offrandes à une statuette placée dans leur chambre, ils espéraient rétablir l’harmonie.

L’exposition présente également des figures de reliquaire issues des Fang et Kota du Gabon, utilisées pour le culte des ancêtres. Ces figures intervenaient au cours de cérémonies d’hommage visant à obtenir la protection des anciens, et au moment de prises de décisions importantes, touchant par exemple à la guerre ou aux alliances stratégiques.

Exposition Chefs-d’œuvre d’Afrique, jusqu’au 17 juillet 2016 au Musée Dapper de Paris.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous