APL des étudiants: la Fage satisfaite du « recul du gouvernement »

logo AFP

La deuxième organisation étudiante, la Fage, a salué mercredi le « recul du gouvernement » sur la réforme de l’aide au logement versée aux étudiants non boursiers, dans un communiqué.

« Le recul du gouvernement sur cet amendement est une victoire », s’est félicitée la Fédération des associations générales étudiantes (Fage), qui avait vivement contesté le vote en commission la semaine dernière d’un amendement prévoyant le versement sous condition de ressources des aides personnalisées au logement (APL).

Selon plusieurs sources, l’amendement incriminé devrait être retiré avant l’examen par les députés du projet de loi de finances mercredi soir.

Mardi soir, la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud-Belkacem a souligné dans un message sur le réseau social Twitter que « les aides au logements (sont) indispensables pour les étudiants des classes moyennes » et qu’il n’y a « pas de remise en cause de leur universalité ».

« Tout a été tenté depuis des mois pour tromper la vigilance des étudiants », a dénoncé la Fage, qui avait lancé une pétition en ligne et recueilli « plus de 5.000 signatures en 48 heures » pour s’opposer à la suppression des APL pour les étudiants non boursiers.

Une telle mesure aurait privé « jusqu’à 500.000 jeunes d’une aide d’un montant de 100 à 200 euros par mois, indispensable pour payer leur loyer », s’était indigné la semaine dernière l’Unef, premier syndicat étudiant.

Dans un rapport rendu en septembre, la Cour des comptes avait préconisé de réformer les APL versées aux étudiants arguant que le système génère des inégalités. Elle avait ainsi suggéré que les étudiants choisissent entre le versement des APL et le rattachement au foyer fiscal parental.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous