Phobie scolaire : la classe projets, « un trampoline pour rebondir sans tomber »

La “classe projets” du Centre Médical et Pédagogique (CM&P) du lycée Chateaubriand de Rennes permet aux jeunes souffrant de phobie scolaire de "reprendre pied". Témoignages d'Edouard, lycéen déscolarisé puis rescolarisé, et de 2 enseignants.

Teacher With College Students Giving Lesson In Classroom © Monkey Business

Teacher With Students © Monkey Business

En 2013, Edouard Marquet, 16 ans, rencontre des difficultés pour se rendre au lycée. “Je n’arrivais plus à y aller, ou en tout cas à être régulier dans ma scolarité”, se souvient-il. A cause d’une “situation psychologique compliquée”, il éprouve “des freins pour communiquer avec les autres”.

“C’était une angoisse, des noeuds à l’estomac avant d’aller en cours, un état nerveux en classe… qui faisaient qu’aller à l’école devenait vraiment compliqué”, raconte Edouard.

Pourtant, le lycéen déscolarisé souhaite “continuer à étudier”. Il abandonne vite les cours par correspondance : “être seul face à des livres, c’est assez dur”. En 2014, il entend parler de la “classe projets” mise en place à Rennes, au Centre Médical et Pédagogique (CM&P) du lycée Chateaubriand.

« Le jeune repère lui-même sa valeur »

Marion Johanet-Au tableau

Marion Johanet-Au tableau

Ce dispositif de rescolarisation pour les jeunes souffrant de phobie scolaire est différent d’une classe “classique”. Le dispositif fonctionne par cycles, sans référence à un programme. L’effectif est réduit à un groupe de 10 jeunes. “Le but était de reprendre le goût de retourner en cours, d’échanger avec les autres, de parler en public… des choses toutes bêtes, mais que je devais réapprendre”, explique Edouard, aujourd’hui âgé de 18 ans et rescolarisé.

Pour permettre aux jeunes de se “réconcilier avec la scolarité”, l’idée de la classe projets est de “les aider à valoriser leurs compétences”. Les élèves effectuent des recherches pendant 6 semaines sur des thèmes qui leur sont chers – encadrés par des enseignants tuteurs.

lycee classe vide sans professeur

© Igor Mojzes – Fotolia.com

« Pendant la classe projets, notre rôle change : nous ne faisons pas cours, en interrogeant l’élève en fonction de réponses attendues. Nous l’orientons et le mettons en situation d’auto-évaluation, car ce qui importe, c’est qu’il repère lui-même sa valeur”, explique Véronique Pares, enseignante et coordinatrice pédagogique de la Classe-Projets.

Pas de notes dans la classe projets : “nous réalisons un ‘profil’ de l’élève, que nous complétons au fil des semaines, en listant toutes les situations où il a réussi quelque chose. Ainsi, le jeune est souvent étonné de constater de quoi il est capable, quand il consulte ce profil”, ajoute Véronique Pares.

Pour l’enseignante, “la classe projets est un trampoline pour les jeunes – quelque chose sur lequel ils vont rebondir, sans tomber, avec une barrière de sécurité tout autour : l’équipe pédagogique”.

« Une relation d’égal à égal » et une ambiance « sans pression »

Lycéens

Lycéens © micromonkey – Fotolia.com

Edouard Marquet se souvient de ses premières semaines dans la classe projets : “c’était difficile au début, personne ne se parlait. Mais rapidement, la glace a été brisée”. Pour lui, “le fait d’être avec d’autres jeunes dans la même situation que moi a facilité les choses. L’accompagnement des profs, aussi : c’était une aide vraiment personnalisée, qui m’a permis de reprendre pied”. 

Petit à petit, “dans un environnement décontracté, sans pression”, Edouard s’est “réhabitué à étudier avec d’autres”. Encouragés par des professeurs “bienveillants”, les élèves retrouvent confiance. “Cela ne se fait pas du jour au lendemain. Mais ils sentent peu à peu qu’ils ont des ressources riches en eux”, note Martine Le Pilouer, enseignante tutrice.

Dans le cadre de la classe projets, le jeune “est partie prenante” de son apprentissage : “il est autonome. Nous sommes là pour l’accompagner, mais avec une position différente, plus d’égal à égal que de prof à élève”, indique Martine Le Pilouer. “Cela lui permet de reprendre confiance en ce qu’est l’école : un lieu de savoir, mais aussi de partage”, ajoute-t-elle.

« La classe projets m’a redonné confiance en moi »

étudiante

© Photographee.eu – Fotolia

Aujourd’hui, la phobie scolaire d’Edouard a presque disparu. “Le bilan est très positif, quand je compare ma situation à celle d’il y a 2 ans. C’est le jour et la nuit. Autrefois, j’arrivais à peine à sortir de ma chambre. Aujourd’hui, je me rends en cours, j’ai des amis, je sors… c’est vraiment une ouverture que je pensais irréalisable”, remarque le lycéen.

Sans la classe projets, “ça serait beaucoup plus dur”, ajoute-t-il sans hésitation. Et de constater : “ce dispositif m’a redonné confiance en moi. La phobie n’a pas totalement disparu. Mais ça m’a remis sur les rails, et c’est beaucoup plus simple pour moi aujourd’hui”.

Actuellement en Terminale L, Edouard est scolarisé au CM&P du lycée Chateaubriand – qui dispense un enseignement adapté, de la seconde à la terminale. Après le Bac, il aimerait entrer à l’Université de Rennes, filière Infocom, afin de devenir journaliste de presse écrite.

Cet article est le 2e d’une série sur les dispositifs de rescolarisation des jeunes souffrant de phobie scolaire. A lire aussi, le descriptif complet de la classe projets (son fonctionnement, ses objectifs) :
Phobie scolaire : une « classe projets » pour retrouver l’estime de soi
* Phobie scolaire : la classe projets, « un trampoline pour rebondir sans tomber »
* Phobie scolaire : un cadre « sans pression » pour reprendre goût aux études (reportage vidéo)

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous