Hollande vante en Lorraine le Service militaire volontaire

logo AFP

François Hollande a vanté jeudi à Montigny-lès-Metz (Moselle) le Service militaire volontaire (SMV), une expérience qui offre selon lui aux jeunes en mal de repères une « formation professionnelle » et une « formation humaine ».

« Le Service militaire volontaire permet à des jeunes de bénéficier d’une formation professionnelle, gage de savoir faire et d’une formation humaine garantie du savoir être », a écrit le chef de l’État sur le livre d’or de l’institution.

Le président de la République a rappelé que sa décision de créer ces centres en métropole -ils existent déjà outremer- avait été « renforcée » après les attentats du 11 janvier.

L’Armée de Terre, chargée du projet, compte recruter et former 300 jeunes pour la première année du SMV, d’ici l’été 2016, et 1.000 au total d’ici septembre 2017.

Le centre de Montigny-lès-Metz, premier du genre, accueille déjà une centaine de jeunes, dont 27% de filles. A terme il doit en accueillir 500. « C’est le premier et le plus expérimental. C’est pourquoi il doit absolument réussir », a déclaré le président, avant de dévoiler une plaque inaugurale, sur le bâtiment abritant notamment les dortoirs.

« Nous voulons que pour beaucoup de jeunes ce soit une chance supplémentaire », a affirmé M. Hollande, vantant « un ordre qui vous permet d’avancer » dans la vie, « pas de vous figer ».

Le président a ensuite discuté avec des jeunes en parcourant les dortoirs, et s’est fait expliquer par les responsables les dispositifs de formation.

Le président de la République devait ensuite se rendre à Vandoeuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) pour une visite consacrée au logement et à la politique de la ville, une étape qui s’est ajoutée au dernier moment dans le programme du déplacement.

M. Hollande ira à la rencontre des habitants d’un quartier de cette commune de la banlieue nancéenne qui a bénéficié d’un renouvellement de son parc de logement social, via l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru) devenue depuis NPRU (Nouvelle politique de rénovation urbaine).

Il devrait notamment aller dans l’appartement d’une de ses plus anciennes habitantes, Lucette Brochet, infirmière à la retraite de 69 ans qui réside dans le quartier depuis 20 ans.

Séquence plus politique à cinq mois de régionales à haut risque pour la gauche, le chef de l’État enchainera avec un entretien à huis clos avec les élus locaux au conseil départemental, avant de prononcer un discours, où il devrait notamment mettre en perspective l’agenda des réformes pour 2016, dernière année pleine avant la présidentielle de 2017.

Le président, qui multiplie les déplacements depuis la rentrée, et semble déjà lancé dans une pré-campagne présidentielle, réitèrera sa volonté de poursuivre les réformes jusqu’au bout de son mandat comme il l’a promis à de nombreuses reprises.

Il devrait annoncer par ailleurs des mesures en faveur de l’accession a la priorité, en particulier pour les classes moyennes, a indiqué son entourage.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous