Recul du chômage en septembre: réactions de la CFDT, la CGT et du Medef

logo AFP

Voici les réactions lundi de la CFDT, de la CGT et du Medef à la baisse du chômage enregistrée en septembre:

– La CFDT souligne que la « reprise » de l’emploi « se fait essentiellement en contrats courts ». « Ces chiffres confirment d’ores et déjà des tendances positives, notamment la reprise de l’emploi intérimaire. Cette amélioration bénéficie d’abord aux jeunes. Elle devra cependant être confirmée dans les prochains mois », a ajouté le syndicat en rappelant les mesures annoncées à la conférence sociale dont « un capital formation pour les jeunes sortis du système scolaire sans qualification » et « 150.000 formations prioritaires supplémentaires en 2016 pour les demandeurs d’emploi » (communiqué).

– Pour la CGT, « ces chiffres confirment la montée de la précarité qui coûte pourtant, selon les services de l’Unedic, quelque 8,3 milliards d’euros chaque année à l’assurance chômage (…) Pourtant, le gouvernement a choisi de continuer dans la voie qui nous a conduits à ces résultats. Notamment à travers la confirmation du pacte de responsabilité (…). Ce qui manque, c’est une réelle relance du pouvoir d’achat par une augmentation des salaires et des pensions. Une volonté de créer des emplois stables et un financement de la protection sociale qui prenne en compte les politiques menées par les employeurs » (communiqué).

– Le Medef estime qu’il « faut désormais tout faire pour que ces premiers bons chiffres se transforment en tendance et que cette tendance se prolonge mois après mois. Ainsi le pacte de responsabilité (…) doit être mis en oeuvre intégralement, en temps et en heure (…). Au-delà, il faut désormais continuer à lever les verrous à l’embauche en accélérant les réformes indispensables (…) Devant l’urgence de la situation, le Medef attend beaucoup de la réforme du code du travail ».

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous