Régionales: le PS présente ses « propositions nationales », dont la gratuité des transports scolaires

logo AFP

Le Parti socialiste propose la gratuité des transports scolaires dans toutes les régions, parmi une dizaine de « propositions nationales » qui seront portées par l’ensemble des têtes de listes aux élections régionales de décembre, a-t-il annoncé mercredi.

Ces mesures ont été présentés par le secrétaire national aux élections Christophe Borgel au cours d’une conférence de presse au siège du parti, rue de Solférino (VIIe). A son côté se trouvaient des représentants des régions Ile-de-France, Pays de la Loire, Bourgogne Franche-Comté, Centre Val de Loire, Normandie.

Ces propositions « ne résument pas nos programmes régionaux, elles viennent s’articuler avec le programme de chacune de nos têtes de listes. Mais elles seront portées toutes par l’ensemble de nos équipes dans chacune des régions », a expliqué M. Borgel.

Premier à avoir promis la gratuité des transports scolaires dans sa campagne, Christophe Clergeau a indiqué que cela représenterait dans les Pays de la Loire où il est tête de liste une économie de 132 euros en moyenne par an pour 150.000 jeunes.

Le PS propose en outre d’instaurer une « carte unique transports », permettant d’utiliser avec la même carte l’ensemble des moyens de transports d’une région; une « garantie formation professionnelle » –« un nouveau droit » qui assurera une formation à tous les chômeurs, à tous les jeunes sortis du système scolaire sans qualification, et à tous les salariés en cours de reconversion–; la généralisation des maisons de santé; le maintien du budget de la culture.

Sur le plan écologique, les régions « mettront en place des aides financières pour l’amélioration thermique et écologique des bâtiments », élaboreront des « plans anti-pollution » et s’engageront pour améliorer « la qualité de l’alimentation dans les cantines scolaires » des lycées (produits bio, de saison, producteurs locaux).

Interrogé sur la mise en place de mesures précises pour lutter contre la pollution, telles que la taxe poids lourds proposée en Ile-de-France par Claude Bartolone, M. Borgel a répondu que « les régions (n’étaient) pas au même niveau dans ce qui est déjà fait aujourd’hui, et dans les problèmes qu’elles rencontrent, donc on n’a pas voulu dans le plan national dire +c’est comme ça que cette mesure va être déclinée en région+ ».

Le dévoilement de ces propositions intervient « après un week-end de mobilisation nationale consacrée à la bataille de l’unité » à travers le « référendum » organisé par le parti. Leur objet est « de montrer que les socialistes ne craignent pas la bataille nationale dans cette campagne régionale », a expliqué M. Borgel.

Le député de Haute-Garonne a promis « après les vacances scolaires », d’entrer dans un nouveau temps de la campagne, où il s’agira de « démasquer la droite ».

« Nous aurons à dire quelques mots assez nets sur ce que prépare la droite dans les régions », a-t-il prévenu.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous