Les salaires des présidents d’universités français, pas si attractifs ?

L'AEF révéle aujourd'hui les salaires moyens des présidents d'universités dans quelques pays du monde. En France, ils sont parmi les moins élevés.

Salaire

© Dooder – Fotolia.com

L’OCDE l’a démontré l’année dernière, les profs du primaire et du secondaire français sont en moyenne moins bien payés que leurs collègues européens. Et selon les chiffres publiés par l’AEF aujourd’hui, les salaires moyens des présidents d’universités en France sont également moins attractifs qu’au Royaume-Uni, en Allemagne ou aux Etats-Unis.

101 000 € bruts annuels maximum

En France, la rémunération annuelle des présidents d’universités peut aller de 37 000 à 73 300 € bruts, indique l’AEF, auxquels s’ajoutent 27 626 € de prime d’administration. Théoriquement, le salaire des présidents d’universités peut donc atteindre, tout au plus, environ 101 000 €. Les présidents d’universités PU-PH (professeur d’université – praticien hospitalier) touchent, en plus, des émoulements pouvant aller de 33 000 à 55 000 € annuels bruts, portant leur rémunération maximum à 156 000 € annuels (hors indemnités spécifiques).

Des chiffres qui recoupent ceux d’une enquête menée en 2012 par EducPros, où le salaire des présidents d’universités était estimé entre 65 000 et 156 000 € annuels bruts, primes comprises. A titre de comparaison, indiquait l’enquête, les directeurs d’IEP de province percevaient entre 38 000 et 70 000 € annuels, tandis que l’ancien président de Sciences Po Paris, Richard Descoings, touchait plus de 300 000 € annuels, hors prime. Son successeur, Frédéric Mion, gagne quant à lui 200 000 € annuels sans prime, selon l’AEF.

611 000 € pour le président de l’université d’Oxford

En 2012, EducPros soulignait déjà le différentiel existant entre les salaires des présidents d’universités français et étrangers. La moitié des présidents d’universités britanniques perçoivent autour de 210 000€ par an, affirmait le site. Cité dans l’article, le président de l’université d’Auvergne confirmait : « en même temps que j’ai été élu président, j’avais une proposition dans une institution internationale où j’aurais été deux fois plus payé ».

D’après l’AEF, le président de l’université d’Oxford a touché en 2013-2014 l’équivalent de 611 000 €, tandis que son homologue de Cambridge a perçu 476 000 euros. Ces rémunérations comprennent le salaire, les indemnités de retraite et les « autres bénéfices ».

Aux Etats-Unis, le salaire moyen des présidents d’universités s’élevait en moyenne à 382 000 € en 2014, tandis qu’en Allemagne, les rémunérations, variables en fonction des régions, étaient comprises entre 130 000 et 137 000 euros par an en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous