Carte scolaire : une refonte bientôt expérimentée ?

Une réforme de la carte scolaire serait bientôt expérimentée dans une dizaine de départements, dont l'Hérault et la Seine-Saint-Denis.

enseignant collège

© Drivepix – Fotolia

C’est à un nouveau chantier sensible que s’attaquerait actuellement Najat Vallaud-Belkacem. Selon Libération, la ministre de l’Education nationale va annoncer début novembre une série d’expérimentations autour de la carte scolaire, menées dans une dizaine de départements pilotes (comme l’Hérault ou la Seine-Saint-Denis).

Des secteurs comportant plusieurs établissements

Ces expérimentations seraient étudiées en toute discrétion au ministère depuis quelques mois et viseraient à introduire plus de mixité sociale dans les établissements. Najat Vallaud-Belkacem envisagerait notamment de modifier la sectorisation, en mettant en place des secteurs élargis comprenant plusieurs collèges au sein desquels l’Etat répartirait lui-même les élèves en prenant en compte leurs origines sociales.

La ministre de l’Education nationale avait déjà indiqué, en mars dernier, travailler sur une refonte de la carte scolaire et avait en particulier évoqué « des secteurs plus larges, comportant plusieurs collèges, permettant de mieux respecter les équilibres sociologiques et la mixité sociale ». Un « comité scientifique » avait été chargé de travailler « territoire par territoire, afin de garantir l’équilibre sociologique dans les collèges ».

Des mesures préconisées dans un rapport en 2012

En 2012, un rapport du Sénat sur la carte scolaire préconisait déjà la création de « secteurs scolaires plus élargis, avec deux, trois établissements au choix des parents », afin d’améliorer la mixité sociale au sein des collèges. Ce rapport pointait du doigt l’échec de l’assouplissement mis en place en 2007 par Nicolas Sarkozy dans le but d’améliorer la diversité au sein des établissements. Cette mesure avait eu des « effets pervers » avec des « établissements défavorisés encore plus ghettoïsés », soulignait le rapport.

Si les mesures annoncées par Libération sont appliquées, au-delà de la diversité entre les établissements se posera également celui de la mixité au sein même des collèges. Car, comme le relève le Monde, le Cnesco indiquait en mai dernier que dans 45 % des collèges, des formes de ségrégation entre les classes étaient mises en place de « manière active » par les établissements.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous