L’industrie prône l’adéquation entre la formation et les besoins du secteur

logo AFP

Le Conseil national de l’industrie (CNI) a plaidé pour une amélioration de l’interaction entre la formation professionnelle et l’industrie et souligné le besoin d’attirer plus de jeunes vers les métiers du secteur, dans un avis remis vendredi au gouvernement.

Cet avis comporte six recommandations « pour améliorer l’interaction entre l’industrie et le système éducatif sur la formation initiale », indiquent les ministères de l’Economie, de l’Education nationale et du Travail dans un communiqué conjoint au terme d’une séance plénière du CNI.

Le conseil, qui regroupe les organisations patronales et syndicales et des personnalités extérieures, a également plaidé pour que « la politique de la formation professionnelle et technologique » soit inscrite comme « un volet majeur de la stratégie de reconquête industrielle française ».

Les ministres de l’Economie Emmanuel Macron, de l’Education Najat Vallaud-Belkacem et du Travail Myriam El Khomri, qui ont reçu l’avis, ont demandé dans un premier temps qu’un « travail soit mené avec deux filières industrielles représentatives pour élaborer des visions prospectives partagées des emplois et des compétences industrielles, avant une généralisation à toutes les filières ».

Pour attirer davantage de jeunes vers l’industrie, ils ont tous trois ont demandé au CNI « d’élaborer une identité commune autour de l’industrie française, permettant une appropriation simple et rapide par l’ensemble des citoyens, en particulier les jeunes ».

Le CNI est une instance consultative française créée en 2010 pour conseiller les pouvoirs publics, une sorte de parlement de l’industrie.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous