Le Muséum d’Orléans donne ses collections d’animaux vivants

logo AFP

Le Museum d’Orléans va devoir se séparer de ses quelque 1.500 poissons, insectes et autres reptiles vivants en raison de la fermeture de cet établissement pour plusieurs années de travaux, a-t-on appris mardi auprès de l’institution.

« L’intérêt est que ces spécimens servent d’outil pédagogique à d’autres structures puisque nous ne pouvons plus les garder, et l’ensemble de ces transferts sera supervisé par la préfecture », explique le directeur René Rosoux.

Les poissons iront en quasi-totalité rejoindre les bassins de l’Aquarium de Touraine, un site privé près d’Amboise (Indre-et-Loire). Les collections rassemblent quelque 150 espèces de poissons d’eau douce ou tropicaux, comme les poissons clowns.

Les insectes et notamment les phasmes seront donnés à des établissements scolaires. Les araignées vont aller à l’insectarium de Besançon. Quant aux deux pythons, une espèce protégée, ils seront affectés au muséum de Tours une fois qu’il aura les autorisations nécessaires.

Le Muséum d’Orléans est fermé depuis le 1er septembre et ne devrait pas rouvrir avant 2018, sans que l’on sache encore s’il accueillera ou non des animaux vivants une fois rénové.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous