L’Ontario francophone célèbre Champlain à Honfleur

logo AFP

Une délégation de représentants des francophones de l’Ontario a inauguré lundi à Honfleur (Calvados) une plaque marquant le 400e anniversaire de l’arrivée de Samuel de Champlain dans cette province anglophone, la plus grande du Canada.

Cette inauguration entre dans le cadre des célébrations des 400 ans de présence française en Ontario, dont le point culminant a eu lieu l’été dernier, avec une reconstitution grandiose de l’arrivée en mai 1615, venant du port d’Honfleur, de Champlain, dans la Baie géorgienne à Penetanguishene.

L’explorateur-navigateur-cartographe-chroniqueur français, considéré comme le « père de la Nouvelle France », avait déjà effectué au début du XVIIe siècle plusieurs voyages entre la France et les côtes de l’actuel Canada quand il décida, à partir de 1613, de pousser plus à l’ouest vers les « Pays d’en haut », qui deviendront l’Ontario. Il ne franchira pas la rivière des Outaouais, qui sépare le Québec actuel de l’Ontario, mais il reviendra en 1615 et passera l’hiver jusqu’en 1616 au pays des Hurons.

Une plaque monumentale a été dévoilée par Madeleine Meilleur, procureure générale, ministre de la Justice et des Affaires francophones de la province ontarienne, et Nathalie Oléon-Papin, adjointe au maire d’Honfleur pour la culture et le commerce.

Cette plaque est située dans le parc Champlain, sur les hauteurs de la cité touristique normande, qui est planté uniquement d’essences nord-américaines, parmi lesquelles les fameux érables.

L’Ontario compte officiellement 611.500 francophones mais, avec les francophiles, plus d’un million de personnes (sur une population de 13,5 millions d’habitants) y parlent le français.

« Nous nous sommes fixé un objectif de maintenir 5% de francophones en Ontario », a déclaré à la presse Mme Meilleur.

Quelque 450 établissements scolaires enseignent le français dans la province

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous