Régionales Paca: Estrosi présente un programme « incompatible avec les idées économique du Front national »

logo AFP

Christian Estrosi candidat des Républicains aux régionales en Paca a présenté vendredi soir à Marseille son programme, affirmant que son projet était « incompatible avec les idées économiques du Front National ».

« Je veux vous affirmer que notre projet, que mon projet est incompatible avec les idées économiques du Front National », a lancé le maire de Nice, au début de son allocution avant d’égrener une vingtaine de propositions sur l’économie, l’emploi, la formation, les transports ou la sécurité, ponctuant régulièrement son discours d’un « ça va changer », référence aux 18 années de gestion socialiste de Paca.

M. Estrosi a ironisé sur les talents « d’extra-lucide » de Marion Maréchal-Le Pen, la candidate FN qui avait estimé mercredi que leurs programmes étaient proches notamment en matière économique, alors que celui « de la droite républicaine » n’a été dévoilé que vendredi soir, a-t-il dit. « Rien vous entendez, rien ne nous rapproche et ne rapproche nos visions de l’avenir de cette région. Ni dans l’esprit, ni dans les actes », a clamé l’ancien ministre de l’industrie.

En préambule, Christian Estrosi, a affirmé qu’il souhaitait réaliser 25% d’économie sur le budget de la région, notamment en ne remplaçant pas les fonctionnaires territoriaux qui partiront à la retraite. Attaque symbolique contre la gestion socialiste, il a également déclaré que la Villa Méditerranée serait vendue, un édifice voisin du MuCem qu’avait ardemment désiré l’actuel président du conseil régional Michel Vauzelle (PS).

Sur le volet économique, M. Estrosi a affirmé vouloir se concentrer sur « l’emploi et l’investissement », privilégiant le secteur du tourisme, défendant le pastoralisme « avant le loup », prônant « l’obligation » pour les établissements scolaires « de s’approvisionner chez nos producteurs et nos artisans ».

Le maire de Nice a promis que la région Paca serait avec lui « en 2022, la première Smart région d’Europe », comprenez un territoire où « le numérique et l’inter-connectivité » permettra « d’éviter le gaspillage de l’eau (…) de régler l’éclairage public (…) ou de rationaliser la collecte des ordures ménagères. »

M. Estrosi a annoncé la création d’un Fonds d’investissement des entreprises régionales (FIER) qui pourra « investir dans les entreprises de toutes tailles ».

Donnant moins de détails, il a ensuite évoqué l’amélioration des transports, notamment « la galère des naufragés du TER », la sécurité qu’il compte parfaire avec plus de vidéoprotection et des bracelets électroniques pour les personnes identifiées « comme des terroristes en puissance » faisant référence au fait divers du Thalys, ou encore sa volonté de lutter contre les déserts médicaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous