Les enseignants font toujours beaucoup d’heures supplémentaires malgré la refiscalisation

A la rentrée 2014, 527 000 heures hebdomadaires d'enseignement correspondaient à des heures supplémentaires effectuées par des professeurs exerçant dans les collèges et lycées publics.

enseignant avec des copies

© Africa Studio – Fotolia

D’après une note de la Depp publiée en octobre, le recours aux heures supplémentaires est toujours bien ancré chez les enseignants des établissements du second degré.

6 enseignants sur 10 ont effectué des heures supplémentaires en 2014-2015

A la rentrée 2014, sur les 6 millions d’heures d’enseignement hebdomadaires dispensées chaque semaine dans les collèges et lycées publics, 527 000 correspondaient ainsi à des heures supplémentaires annualisées (HSA). Sur l’année, 6 enseignants sur 10 en ont effectué, cette proportion passant à 7 sur 10 si l’on ne tient compte que des enseignants à temps complet. En moyenne, ces enseignants ont effectué 2,3 HSA par semaine en 2014-2015. D’après une ancienne note de la Depp, le pourcentage d’enseignants ayant effectué des heures supplémentaires dans les collèges et lycées publics en 2011-2012 s’élevait à 73 %.

La note indique en outre qu’en 2014, la part des heures supplémentaires dans les heures d’enseignement était la plus élevée depus 30 ans, ceci étant lié à la hausse significative du nombre de professeurs entre 2012 et 2014.

Les agrégés plus concernés par les HSA

Ce sont les agrégés qui ont effectué le plus d’heures supplémentaires : ils étaient 84 % à en faire en 2014-2015, contre 72 % des profs certifiés et de lycées professionnel (hors temps partiel). Ils étaient par ailleurs 46 % à réaliser plus de 2 HSA hebdomadaires contre seulement 27 % des certifiés et 31 % des enseignants de lycées pro.

Et c’est en lycée, et particulièrement en STS et classes prépa, que les HSA étaient les plus courantes et les plus nombreuses. 91 % des profs en STS et 88 % des profs de classes prépa ont ainsi effectué des heures supplémentaires, 4 en moyenne, contre 2 pour les enseignants de collège. Les enseignants exerçant en classes post-bac étant la plupart du temps des agrégés ou des professeurs de chaire supérieure, ils disposent d’obligations de service plus faibles, d’un système de pondération des heures d’enseignement et parfois de décharges horaires, ce qui leur permet de réaliser plus d’heures supplémentaires.

Les jeunes profs font moins d’heures supplémentaires

La Depp souligne également  que les jeunes enseignants font beaucoup moins d’heures que leurs collègues plus âgés. Moins de la moitié réalise au moins une heure supplémentaire. Cette différence a encore été accentuée à la rentrée 2014 par un important recrutement de stagiaires, moins concernés par les HSA. Toutefois, les jeunes professeurs en éducation prioritaire font plus d’heures supplémentaires que leurs collègues qui ne le sont pas, ceci étant en partie dû au fait que les stagiaires sont moins nombreux en éducation prioritaire.

La refiscalisation des heures supplémentaires en 2012 n’a donc pas découragé les enseignants d’y recourir, remarque la Depp. La mesure faisait perdre environ 200 euros par an aux professeurs, mais avait été saluée par plusieurs syndicats. Le SNES avait ainsi estimé à l’époque que « c’était une mesure nécessaire » qui devait « s’accompagner de la réduction de [la] masse » des heures supplémentaires. Ce qui, trois ans plus tard, n’a pas encore été réalisé.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous