Réforme de l’évaluation : L’idée divise les syndicats

La Ministre de l’Éducation nationale a présenté le 30 septembre un projet de réforme qui prévoit un possible abandon des notes. Une annonce accueillie de manières différentes selon les syndicats.

© Olivier Le Moal - Fotolia.com

© Olivier Le Moal – Fotolia.com

Plus de notes, comme c’est actuellement le cas « dans  80% des écoles primaires » selon la Ministre : cette annonce a le mérite de faire réagir les syndicats, et ce de manière très différente.

Des annonces qui vont « dans le bon sens »

L’Unsa-Éducation et le Sgen-CFDT semblent plutôt favorables à cette mesure. Pour le premier, ces annonces vont « dans le bon sens, ouvrant la voie d’une évaluation plus positive qui valorise les réussites davantage qu’elle ne stigmatise et enferme dans l’échec ». Toutefois, l’Unsa ajoute qu’il est nécessaire que « les personnels soient aidés, accompagnés et formés au plus près du terrain à cette nouvelle approche évaluative ». Le Sgen-CFDT se réjouit « d’avoir obtenu une vraie simplification des procédures d’évaluation et de suivi des élèves », indiquant que « ces éléments de cohérence doivent permettre de construire progressivement une évaluation plus positive pour les élèves, plus lisible pour leurs familles ».

« Un délire technocratique »

Le Snuipp-FSU se veut plus critique et  « doute fortement » que cette évaluation soit « simplifiée et lisible pour les familles ». Le syndicat « réitère sa demande que ces nouveaux outils d’évaluation soient testés par les enseignants afin qu’ils puissent les faire évoluer dans le bon sens plutôt que d’être imposés ». Quant au Snes-FSU, il va plus loin, dénonçant un « délire technocratique » qui est « une nouvelle provocation envers la profession »

Cette réforme de l’évaluation polémique devrait être effective pour la rentrée 2016.

2 commentaires sur "Réforme de l’évaluation : L’idée divise les syndicats"

  1. jacko51  9 octobre 2015 à 16 h 46 min

    de toute façon le SNES est contre tout donc c’est un non évènement…Signaler un abus

    Répondre
    • Anthony  10 octobre 2015 à 10 h 32 min

      L’UNSA et la CFDT disent toujours « oui oui oui », donc c’est un non-événement…Signaler un abus

      Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Captcha *

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.

Recherche dans les archives

Vous