Le FN reconnu pour la première fois comme association à Sciences-Po

logo AFP

Le Front national a recueilli suffisamment de voix jeudi pour être reconnu pour la première fois comme association à Sciences-Po, a-t-on appris de plusieurs sources.

L’organisation « FN Sciences-Po » s’en est félicité dans un communiqué : « Le Front National fait une entrée fracassante à Sciences-Po en devenant d’emblée la deuxième formation politique auprès des étudiants, devant le PS » , écrit-elle.

« Le FN fait une entrée fracassante à Sciences-Po directement 2ème force politique devant le PS ! Bravo aux étudiants ! », a de son côté tweeté Marine Le Pen.

Le parti d’extrême droite est en réalité le deuxième, dans l’ordre chronologique, à être parvenu jeudi à réunir 120 voix parmi environ 13.000 étudiants, le seuil nécessaire pour pouvoir être reconnu.

Chaque élève a la possibilité de voter pour deux associations différentes. Le compteur s’arrête dès que les 120 soutiens sont réunis. Le vote se déroule jusqu’à dimanche soir.

Les étudiants frontistes avaient livré une importante campagne de communication dans l’enceinte de la rue Saint-Guillaume pour parvenir à leurs fins, suscitant un écho médiatique.

D’autres partis politiques et associations étaient jeudi toujours en cours de reconnaissance, alors que Les Républicains, le Parti socialiste ou le Front de Gauche avaient déjà obtenu leurs 120 voix nécessaire, selon le compte Twitter @LaPeniche tenu par des étudiants germanopratins.

Autre enjeu du vote, savoir si les étudiants communistes parviendront à ouvrir une cellule du PCF « pour la première fois depuis 20 ans », alors qu’ils se présentaient ces dernières années avec le Front de gauche.

gd-fmp/mat/bma

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2014 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos AFP) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recherche dans les archives

Vous